Accueil » RÉGIONS » Bouira. L’auteur du double crime condamné à la peine capitale

Bouira. L’auteur du double crime condamné à la peine capitale

La cour de justice de Bouira en achevant le déroulement de sa troisième session criminelle ordinaire, vient de prononcer la peine de mort contre l’accusé B.A, pour avoir commis un double crime avec préméditation, tandis que le procureur général a requis contre l’accusé la même peine, c’est-à-dire la sentence de la condamnation à mort, et une peine de 5 ans de prison pour son beau-frère propriétaire de l’arme à feu qui a servi au double crime, ainsi que 3 ans de prison requis contre le frère du principal accusé pour non dénonciation de crime. Selon l’arrêt de renvoi, l’affaire remonte au 17 novembre 2022, lorsque la gendarmerie nationale a reçu un appel au numéro vert indiquant qu’il y avait eu un assassinat et s’est donc déplacée vers les lieux du drame, où elle a ouvert une enquête, pour arrêter l’accusé et saisir l’arme et l’outil utilisés dans le crime. Elle a ajouté qu’après enquête, il est apparu clairement que les deux frères victimes de meurtre par le nommé B.A, sont originaires de la municipalité de Lakhdaria, se sont déplacés dans la municipalité de Raouraoua au domicile de l’accusé, afin de régler un litige financier entre eux. À leur arrivée, B.A est monté avec les deux frères dans leur voiture, on leur a demandé d’emprunter un itinéraire dans le but de récupérer une somme d’argent. En chemin, B.A les a attaqués de derrière par surprise, en plantant un couteau dans le cou de l’un d’eux assis à l’avant, le laissant pour mort, avant de se ruer sur l’autre qui était au volant, en le blessant avec un couteau et en tirant sur lui à l’aide d’une arme à feu. L’agresseur ne s’est pas limité à la tuerie, il a également mis le feu à la voiture pour dissimuler le crime, mais un moment plus tard, il se rétracta et décida de se rendre aux services de sécurité. Au cours du déroulement de son procès, le criminel a tenté de se soustraire à la justice en essayant d’apporter des justifications à son acte criminel, en avançant qu’il était dans un état second et qu’il était inconscient de ce qu’il faisait. Après avoir délibéré, la cour a prononcé son jugement dans cette affaire, qui devait soutenir la demande du parquet de condamner l’auteur et le principal accusé à la peine de mort, tout en imposant à son frère la peine de 6 mois de prison avec sursis assortie d’une amende de 100 000 dinars, outre une peine d’une année de prison avec sursis et d’un million de dinars, infligée à son beau-frère pour le délit d’avoir confié son arme à feu à l’accusé. On note que l’affaire a été reportée à deux reprises après qu’une querelle houleuse ait été observée parmi les membres des deux familles, ce qui a nécessité un renforcement des mesures de sécurité au niveau de la cour de justice de Bouira.

À propos Hocine Taib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Bouira. Un ouvrier meurt enseveli sous un tas de terre

Un dramatique accident de travail ...

Bouira. 08 personnes blessées dans un carambolage à Lakhdaria

Selon le lieutenant Monsieur Youcef ...

Visite d’inspection et de travail du ministre des travaux publics et des infrastructures de base. Rekhroukh insiste sur les délais de livraison

Le Ministre des travaux publics ...

Bouira. Une personne morte dans un dérapage d’une voiture

Une personne a été tuée, ...

Bouira. Un quinquagénaire met fin à ses jours

Selon le lieutenant, M. Youcef ...