Accueil » RÉGIONS » Bouira. La sûreté de police fait son bilan

Bouira. La sûreté de police fait son bilan

«Tout le monde doit s’impliquer dans la lutte contre la criminalité et sous toutes ses formes», cette expression revenait dans chaque intervention du chef de sûreté de wilaya de Bouira, Benamirouche Kamel, lors d’un point de presse avec les représentants de la presse, pour exposer le bilan annuel des activités de ses différents services. Ainsi, nous saurons que ses services ont effectué pas moins de 4.337 descentes et de fouilles policières durant l’année 2020, impliquant ainsi 3.252 personnes dont 318 ont été mises en détention et 16 ont bénéficié de la liberté conditionnelle. Les descentes ont ciblé 7.217 points, notamment les quartiers réputés chauds. Ces dernières se sont traduites par le contrôle de 49.028 personnes et 96.092 véhicules. Ces incursions ont permis la récupération de 14 véhicules des 27 déclarées volées et l’arrestation de 23 personnes. Il en est de même de la récupération de 06 motocycles volés parmi les 17 déclarés volés et plusieurs téléphones portables volés dont 19 parmi ceux-ci ont été récupérés. Les vols de téléphones portables qui se sont manifestés récemment, ont tendance à devenir un phénomène récurent qui se développe de manière exponentielle, principalement durant l’année de la pandémie du Covid-19 touchant, ainsi, différentes localités de la wilaya et les auteurs sont identifiés d’appartenir à la frange juvénile essentiellement exposée au chômage. Les vols de domicile ont été également cités au nombre de 37 cas enregistrés incluant 73 personnes. Quant au crime de l’homicide et à la tentative d’homicide, 08 affaires ont été enregistrées dans ce genre de délit compromettant 15 personnes. Les délits des atteintes à l’ordre public et aux personnes sont également importants, car les services compétents ont relevé 1.009 affaires impliquant 1.286 personnes. «La plupart des affaires élucidées sont l’œuvre d’informations émises à temps par des citoyens, à travers le numéro vert 15/48 mis à leur disposition», précisera le chef de Sûreté de wilaya Kamel Benamirouche. Cependant, ce responsable affirmera, avec force et conviction, que même s’ils y mettent plus de moyens pour renforcer la lutte contre la criminalité urbaine, à travers la création d’autres unités mobiles de la police judiciaire, dans le cadre de l’accompagnement sécuritaire des groupements urbains, il reste que l’adhésion du citoyen est aussi très importante que les efforts consentis. Car, le fait de signaler une infraction, un crime ou un témoignage d’un grave dépassement, aidera sans aucun doute, les services compétents à intervenir au moment opportun, pour éviter une infraction, un délit ou un crime de se produire.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

2ème journée de mobilisation contre la réforme des retraites en France. L’exécutif en opération colmatage

Après une deuxième journée de ...

Législatives en Tunisie. Très faible participation et nouveau désaveu pour le président

Très peu de Tunisiens et ...

Giorgia Meloni en Libye pour signer un méga-contrat gazier

L’Italie, comme les autres pays ...

Barrage de la Renaissance. Le Soudan en accord «sur tous les points» avec l’Éthiopie

Le Premier ministre éthiopien Abiy ...

Relations avec la France. Le Burkina Faso s’inspire-t-il du Mali?

Le porte-parole du gouvernement du ...