Accueil » RÉGIONS » Bouira. 10 ans de prison fermes pour l’assassin du chanteur Mohamed Ameziane

Bouira. 10 ans de prison fermes pour l’assassin du chanteur Mohamed Ameziane

La Cour de justice de la ville de Bouira où se poursuit le déroulement de sa troisième session criminelle ordinaire d’appel, a jugé une affaire qui a un rapport avec l’homicide volontaire avec préméditation et non dénonciation de crime pour laquelle 02 prévenus ont comparu. Le premier accusé, H.R, âgé de 21 ans, a été condamné à une peine de 10 années de prison fermes, poursuivi pour crime et son père M.R, âgé de 70 ans, poursuivi pour non dénonciation de crime, a bénéficié de la relaxe. Ce verdict a été assorti d’une somme de 02 millions de dinars comme dommages et intérêts à verser à chacun des 05 proches de la victime, c’est-à-dire ses enfants et sa veuve. Alors que durant le déroulement de leur procès, le procureur général avait requis la peine capitale contre le premier accusé. Il faut rappeler que l’affaire du chanteur local, Mohamed Ameziane Mesbahi, qui a été retrouvé mort à l’intérieur de son domicile, un matin du mois de décembre de l’année 2019, vient d’être élucidée par l’arrestation de l’auteur du crime. Il faut rappeler que Mohand Ameziane Mesbah, un chanteur local connu, notamment pour avoir lancé la carrière artistique de pas mal de chanteurs de la région devenus très célèbres, a été retrouvé mort dans la matinée du 6 décembre 2019, à l’intérieur de son domicile. Le chanteur qui était âgé de 63 ans, habitait la commune d’Ath Lakser qui se situe à une trentaine de kilomètres au sud-est du chef-lieu de wilaya, Bouira. Selon des informations, les éléments de la police scientifique s’étaient rendus sur les lieux de son décès, pour recueillir des indices qui pourraient clarifier le décès de chanteur. Des informations avaient fait part que la victime portait des traces de violence, ce qui laisse suspecter la marque d’un crime. Cependant, et en attendant le rapport du médecin légiste, les services de sécurité avaient ouvert une enquête afin d’élucider cette mort suspecte. Finalement, les soupçons ont été portés  sur un jeune âgé de 19 ans, répondant aux initiales M.R et qui fréquentait depuis un bon moment la victime. Ce jeune ne tardera pas à avouer aux enquêteurs son crime. L’auteur connu pour être un jeune délinquant, s’adonnant à la consommation d’alcool et de drogue, s’est muré dans un silence profond en ce temps-là. Tantôt, il affirmera que la victime avait offensé son honneur, rapportant des moqueries indignes sur sa personne, et tantôt il déclarera qu’il n’y avait aucun différend entre eux. En somme, des contradictions qui ne font qu’affirmer sa culpabilité.

À propos Hocine Taib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Coup de filet de la police à Bouira. Un réseau de trafiquants de drogue neutralisé

Agissant avec des informations sur ...

Suite à la recrudescence de plusieurs cas de la Covid. Le wali de Bouira relance les mesures coercitives

Le Wali Abdeslam Lakhel Ayat, ...

Campagne oléicole fait encore des victimes à Bouira. 29 accidents enregistrés à travers les différentes régions de la wilaya

Lancée depuis plus d’un mois, ...

Bouira. Un adolescent meurt heurté par un train

Un adolescent âgé de 16 ...

La neige ferme les routes nationales 15,30 et 33

La neige qui est tombée ...