Accueil » Sbah Rabbi » Bonnes vacances !

Bonnes vacances !

A l’Université, c’est la fête au village ! Dans quelques jours commencent les vacances après une année pénible pour les uns, véritable camping pour les autres. L’administration se débat dans les bilans et les chiffres à fournir à la «tutelle». «Progress», cette fameuse plate-forme importée et supposée offrir une bonne traçabilité des parcours et autres carrières répond parfois et parfois se bloque au gré des utilisateurs et des données qu’on y introduit ou qu’on réintroduit. Les étudiants soutiennent leurs «mémoires» de fin d’études devant des jurys qui savent les dégâts occasionnés par le «copier-coller» et les protocoles l’emportent sur l’essentiel, la connaissance. Le coût de tout cela est difficile à calculer tellement les indicateurs nombreux et muets. Les familles surtout des femmes, en djellabas et foulards, emplissent l’espace universitaire le temps d’une soutenance pour soutenir leurs enfants, ou simples parents, devant soutenir leurs mémoires. Pourquoi tant de femmes ? Parce que dès l’annonce des résultats et même souvent avant, elles poussent des youyous plus stridents que ceux des mariages dans les couloirs vides où s’alignent des classes aux murs en véritables dazibaos. Les étudiants candidats aux diplômes portent des capes avec écharpes bordées de versets et de toques carrées à l’anglaise. Ils sont sûrs d’obtenir leurs diplômes avant même d’entrer dans la salle d’exposés. Des gâteux, beaucoup de gâteaux et des bouquets de fleurs pour les photos. Une mise en scène que certains ne peuvent pas se permettre et ce sont peut-être les meilleurs parce qu’ils n’ont d’autre alternative que celle de décrocher une attestation qui va leur permettre (peut-être) de décrocher un emploi, enfin. C’est la fête certes mais à laquelle il manque quelque part le sérieux qui accompagne les fêtes. Sur ce… bonnes vacances.

À propos Ahmed Saifi Benziane

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le professeur s’est éteint le 05 octobre. Aziz Tadjeddine plus grand que grand

Le professeur Tadjeddine Abdelaziz, «Aziz» ...

Mettre de l’eau dans son vin

Désormais, coutumière des échecs politiques ...

Une vraie télé

Voilà bientôt deux années que ...

Les élèves sont-ils heureux ?

Une fois de plus la ...

Entêtement ou calculs politiques

Pas moins de 60 pays ...