Accueil » MONDE » Boeing disparu en Indonésie. La deuxième boîte noire retrouvée

Boeing disparu en Indonésie. La deuxième boîte noire retrouvée

Les autorités indonésiennes ont annoncé mercredi avoir retrouvé la deuxième boîte noire du Boeing de Sriwijaya Air qui s’était abîmé au large de l’Indonésie en janvier et dont les 62 passagers et membres de l’équipage avaient été tués. Cette boîte noire (CVR), qui contient des enregistrements des conversations de l’équipage et avec la tour de contrôle, semble en bon état, ont précisé les autorités. Elle pourrait apporter des éléments clés pour comprendre pourquoi l’appareil a disparu quelques minutes après son décollage de Jakarta. Le Boeing 737-500 a plongé de quelque 3.000 mètres en moins d’une minute le 9 janvier dernier dans la mer de Java. Il y avait 50 passagers, dont 10 enfants et les 12 membres de l’équipage, dans l’appareil à destination de Pontianak, une ville de la partie indonésienne de l’île de Bornéo. Après des semaines de recherches, la boîte noire a été découverte mardi soir par un dragueur dans la boue qui recouvre les fonds marins au large de Jakarta, ont annoncé les autorités indonésiennes au cours d’une conférence de presse. « C’était comme chercher une aiguille dans une botte de foin », a décrit Soerjanto Tjahjono, le chef de l’agence indonésienne de Sécurité des Transports. « Sans le CVR, il aurait été très difficile de trouver la cause de l’accident de (l’avion de) Sriwijaya Air », a-t-il souligné. L’enregistreur, dans une coque de métal rouge, a été montré aux journalistes au port de Jakarta dans une boîte contenant de l’eau de mer. L’appareil paraît en bon état. « Nous sommes confiants dans le fait de pouvoir en extraire les données », a précisé le responsables au cours d’un autre briefing en ligne. Le CVR doit être transmis à un laboratoire qui doit effectuer une lecture des enregistrements et en fournir une transcription aux enquêteurs. Selon un rapport préliminaire de l’agence indonésienne de sécurité des Transports publié en février, une « anomalie » des automanettes, qui gèrent la poussée du Boeing, a été détectée. Les documents de maintenance de l’avion montrent que les automanettes avaient été signalées comme ayant été défectueuses et réparées à deux reprises en janvier avant l’accident.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Turquie. Plus de 500 000 réfugiés sont rentrés en Syrie

Depuis 2016, plus d’un demi-million ...

A l’approche du Mawlid Ennabaoui, campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques. Ces pétards qui nous mettent en «pétard»!

La fête du Mawlid Ennabawi ...

Lettre de Tiaret

Par Khaled El Guezouli   ...

Burkina Faso. Tension toujours vive, l’ambassade de France prise pour cible

Quelques dizaines de manifestants rassemblés ...

Recensement à Relizane. 1105 agents mobilisés pour l’opération

Par R. Aymen Dans le ...