Accueil » ORAN » Bir El Djir «C’est une agression!»

Bir El Djir «C’est une agression!»

Les habitants du quartier «Ibn Khaldoun» à Bir El Djir, en colère, interpellent les autorités locales pour mettre un terme à la «clochardisation» de leur cité et estiment être «agressés». Ils sont déjà à leur deuxième mouvement de protestation et ne comptent pas s’arrêter jusqu’à ce que justice soit faite. Une procédure judiciaire est en cours, selon le comité de quartier. Tout a commencé lorsqu’un «nouvel» acquéreur d’une villa a décidé de la démolir et construire à la place un immeuble. Dans une lettre ouverte: «Habitants de Bir El Djir, indignés et en colère de la transformation et du détournement du visage et de l’image de nos quartiers interpellons les pouvoirs publics afin de nous soutenir dans nos démarches. Nous assistons depuis quelque temps, avec une accélération plus grande aujourd’hui, à une pratique systématique de reconversion de toute vente de maison individuelle en construction d’immeuble.
Souvent érigé brusquement et sans aucunes consultations des riverains au milieu de maisons qui se retrouvent écrasées par les étages. Où sont le plan d’occupation de sol et les fameux PDAU?? lit-on. Ils expliquent que la nouvelle construction qui a dénaturé leur quartier, est aussi une «provocation» à leur intimité. Le comité de cité souligne: «Nous qui avons acquis, dans le cadre de coopérative, un terrain dans les années 80, qui avons mis plus de dix ans pour construire (nos revenus étant limités mais encouragés par des prêts bancaires à 3%), nous nous révoltons, de ce grignotage systématique de notre quotidien où la « Horma» n’existe plus! Des maisons « prisonnières » jouxtant les immeubles avec tout ce qui va avec: stationnement anarchique, réseaux d’égouts saturés, des ordures partout, des établissements scolaires prévus pour une population donnée explosent à cause de l’anarchie dans la gestion locale du foncier. La tranquillité, le bien-être, la convivialité n’ont-ils plus leur place aujourd’hui??». D’autres mouvements de protestation sont prévus. Cette affaire a déjà provoqué le buzz sur les réseaux sociaux où le débat sur de telles pratiques à Oran revient sur le tapis.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le crime d’Israël devant la CPI…

Une journaliste palestinienne a été ...

La FAO s’alarme… 

La FAO publie chaque mois ...

L’OPEP-G7, l’autre guerre! 

L’OPEP+ a décidé, ce dimanche, ...

Guerre au «pétrole» !

Les 27 pays de l’Union ...

L’OMS craint toujours le Covid…

Près de 3 ans après ...