Accueil » RÉGIONS » Béjaia. Une saison estivale différente des autres!

Béjaia. Une saison estivale différente des autres!

La saison estivale a été repoussée, cette année, au 1er juillet prochain, compte tenu du calendrier chargé du mois de juin dont les élections et les différents examens de fin d’années. C’est ce que nous apprenons d’une source de la wilaya qui nous précise que «les préparatifs vont bon train pour la réussite de cette saison et permettre aux vacanciers de passer d’agréables séjours sur le littoral Béjaoui». Une saison estivale qui est différente des autres, puisqu’elle intervient, pour la deuxième année consécutive, en pleine pandémie du Covid-19 et ses variants, qui reste pendante. Y’aura-t-il des mesures spéciales cette saison estivale pour éviter les contaminations? Pour le moment aucun dispositif n’est prévu, se contente, en guise de réponse, notre source qui souligne les préparatifs techniques des communes côtières et les établissements d’accueil. Mais à chaque saison estivale, le problème de la dégradation de l’environnement revient à Bejaïa, où plusieurs communes de la wilaya sont devenues, durant cette période caniculaire, des véritables dépotoirs à ciel ouvert. Des communes qui vivent des problèmes de pollution, odeurs nauséabondes et fumées que dégagent les ordures des décharges publiques. Des décharges publiques qu’on dit pourtant contrôlées, sont des plaies béantes pour l’environnement où sont déversées quotidiennement des tonnes d’ordures qui dégagent des odeurs nauséabondes, en plus des centaines de chiens errants qui gravitent autour et ces tonnes d’ordures brûlées dégageant aussi une fumée éparse qui pollue l’air. Les ordures non ramassées jonchent les trottoirs des communes attirant chiens et chats errants, des situations désolantes en cette période caniculaire. Sur la côte – est, les problèmes de décharges publiques du côté de la plage de certaines villes, ternissent son image. Pour quand leur délocalisation? C’est la question qui revient en pareille période mais ce n’est apparemment qu’un vœu pieux. Les associations de cette région ont déjà tiré la sonnette d’alarme sur la dégradation de l’environnement en alertant sur d’éventuels cas de maladies. Ces associations s’adressent aussi aux citoyens pour un peu de civisme «car le citoyen joue un rôle très négatif dans la protection de l’environnement, on jette n’importe où et personne ne pense à créer son avenir dans la propreté», se désole-t-on encore. Pour cette saison estivale, des rencontres ont été organisées, une occasion pour passer en revue l’état d’avancement des préparatifs pour cette saison estivale en relation avec les présidents d’APC des communes côtières. Ces derniers ont soulevé moult lacunes et souhaitent régler certains problèmes. Pour suivre sur le terrain ces préparatifs, une Commission a été installée à cet effet, dont les membres ont déjà effectué des déplacements sur le terrain pour recenser tout les points noirs constatés et décider ainsi sur site des solutions à envisager pour l’amélioration des conditions pour les estivants. A cela, il faut ajouter l’opération de nettoyage des plages lancée avec l’implication du mouvement associatif de la wilaya. «Le volet nettoyage des plages, des structures d’accueil, la sécurité et l’éclairage est bien pris en charge », apprend-on de la wilaya de Bejaïa. Notre source nos précise que « l’opération de réfection des postes de secours situés sur les plages est déjà entamée», à cela s’ajoute aussi « le nettoyage et l’embellissement des villes côtières qui sont pris en charge». En sus des agents de police et de la gendarmerie qui seront déployés pour assurer la fluidité du trafic et réguler la circulation routière, des points de contrôle et des barrages filtrants seront également dressés, de jour comme de nuit, sur les importants axes routiers de la wilaya pour prévenir tout acte d’agression et d’atteinte à l’ordre public. «Ce dispositif sera maintenu pour toute la période estivale », a-t-on appris de la sûreté de wilaya de Béjaia qui rassure que «tous les moyens humains et matériels sont mis en œuvre pour garantir la tranquillité et la sécurité des estivants». Ce dispositif spécial, qui impliquera aussi les éléments de la gendarmerie nationale, se caractérise aussi par des opérations sur le terrain qui seront multipliées pour déjouer les actions criminelles et autre banditisme, et ce, à travers des rondes de contrôles qui seront faites par des brigades mobiles de polices et de gendarmerie qui seront déployées sur les plages. Dans le cadre de la protection de l’environnement, «des bacs à tri sélectif seront mis en place le long des plages et des caissons à ordures à l’arrière plage», une action qui sera précédée d’une campagne de sensibilisation, apprend-on de la direction de l’environnement de la wilaya. «A cela s’ajoute le recensement des points de rejets d’eaux usées qui se déversent directement ou indirectement dans la mer», et ce, en vue d’une prise en charge efficiente afin d’éviter toute maladie ou contamination des baigneurs, ajoute encore notre source. A chaque saison estivale, la question de l’occupation anarchique des plages, espaces de stationnement squattés par des jeunes, qui exigent le payement « de la rançon », revient qui s’ajoute à la prolifération des commerces saisonniers sans autorisations qui squattent les plages au vu et au su de tous. Force est de constater que cette saison estivale n’est guerre différente des années précédentes, sa préparation, comme à l’accoutumée, se fait, à présent, par le nettoyage et badigeonnage, comme c’est le tourisme et l’accueil des estivants se limite uniquement à cela. « On attend justement la saison estivale pour démarrer l’aménagement urbain », s’étonne un citoyen de la coquette ville de Tichy qui ne comprend pas le pourquoi du lancement, chaque année, «de travaux de réfection des routes et autres qui créent toujours des désagréments aux estivants ». C’est devenue une coutume, ces travaux de réfections des routes et trottoirs créent des désagréments aux estivants et aux usagers des routes nationales traversant le littoral, qui souffrent le calvaire des embouteillages. Sur un autre chapitre, la direction de la protection civile de la wilaya de Béjaïa vient de finaliser l’opération de recrutement de plus de 300 maîtres nageurs pour assurer la sécurité des baigneurs, sur les 33 plages qui seront autorisées à la baignade pour cette nouvelle saison estivale. Rappelons, que durant les précédentes saisons estivales la plupart des opérateurs ont pointé du doigt la cherté de la vie dans cette région faisant fuir les vacanciers vers d’autres destinations, étrangères notamment, devenues attrayantes. Il est constaté aussi, que les prix sur les côtes de Bejaïa, ont sensiblement augmenté, notamment en matière d’hébergement et de restauration. Même les supérettes et autres magasins ont suivi cette règle de hausse des prix qui s’applique en pareille période. Espérons que cette saison estivale dérogera à cette règle.

À propos Hocine Smaali

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Troisième session de formation sur la communication institutionnelle à Bejaïa. Le ministre de la Communisation donne le coup d’envoi

Bejaïa abrite, depuis jeudi dernier, ...

Bejaïa. L’hiver s’installe enfin!

Après des mois de sécheresse, ...

Lancement de la campagne nationale de réhabilitation des écosystèmes des zones sinistrées par les incendies de forêts. Bejaïa parmi les 11 wilayas concernées

Bejaïa est retenue parmi les ...

Béjaia. Début des festivités pour la célébration de Yennayer 2973

Les festivités de Yennayer ont ...

L’entraîneur Yacine Abdiche reprend avec la JSMB

La direction de la JSMB ...