Accueil » RÉGIONS » Béjaia. Les exportations en hausse

Béjaia. Les exportations en hausse

Les exportations de marchandises vers les pays étrangers sont en perpétuelle hausse, c’est ce que nous ont appris des responsables des services de la douane, présents à la 3ème édition du Salon des exportations qu’abrite la Maison de la Culture de Béjaïa. « La valeur des marchandises exportées vers l’étranger durant l’année 2023 est de 40 milliards de dinars », avons-nous appris des mêmes responsables, en nous rappelant que durant 2022, ce sont 22 milliards de marchandises exportées par les opérateurs économiques de la wilaya de Béjaïa. Concernant ce Salon dédié à l’exportation, les opérateurs économiques qui ont pris part à cette 3ème édition, estiment à l’unisson que c’est bel et bien «un espace de rencontres et d’échanges entre les investisseurs locaux et les institutions spécialisées dont les douanes, les prestataires de services, les incubateurs de start-up et les organismes spécialisés dans l’acte d’exportation, à l’instar de l’Agence Nationale de promotion du commerce extérieur (Algex) et de la Compagnie Algérienne d’Assurance de Garantie des Exportations (Cagex) ». Cette 3ème édition du Salon des exportations, organisé par la Chambre de commerce et d’industrie et la Direction du Commerce de la wilaya, se veut aussi un moment d’échanges et une halte «pour faire le point sur les voies et moyens de renforcer les capacités locales voire nationales en matière d’exportation ».
A Béjaia, plusieurs opérateurs locaux ont déjà une expérience dans l’exportation des figues sèches, l’huile d’olive et la caroube ; une wilaya, leader aussi en matière de la production dans l’agroalimentaire. Rappelons que la figue de Beni Maouche a été labellisée dans le cadre du programme d’appui à la mise en œuvre de l’accord d’association Algérie-Union Européenne. Un processus de labellisation de la figue de Béni Maouche, financé par l’Union européenne, a duré trois années. Durant cette période, le type de commercialisation adéquat de la figue a été étudié dont le processus relatif au traitement, au conditionnement et à la distribution. L’aboutissement maintenant de ce processus a donné des ailes à la figue algérienne qui commence à pénétrer le marché mondial. Béjaia accumule une expérience non négligeable en matière d’explorations ; des anciens opérateurs ont déjà balisé la route à d’autres qui leur emboîtent le pas, en obtenant également des labels à l’international.

À propos Hocine Smaali

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Dernières précipitations et taux de remplissage important des barrages à Béjaia. Les agriculteurs soulagés

Les agriculteurs de la wilaya ...

08 avril 1871- 08 avril 2024. Il y a 153 ans, Cheikh Belhaddad déclarait l’insurrection contre l’envahisseur français

Seddouk, terre natale du père ...

Béjaia. Un homme de 52 ans percuté mortellement par un train

Les accidents ferroviaire sont devenus, ...

Massacre des Algériens du 17 octobre 1961 à Paris. Enfin, une reconnaissance!

L’Assemblée française a adopté, jeudi ...

08 mors dans un accident de la circulation à Béjaia. Le Parquet ouvre une enquête

Huit morts ont été déplorés, ...