Accueil » RÉGIONS » Bassin laitier de Mostaganem. 30 arrêtés résiliés et 830 hectares récupérés

Bassin laitier de Mostaganem. 30 arrêtés résiliés et 830 hectares récupérés

Trente actes de concession du bassin laitier ont été résiliés et 830 hectares de terre ont été récupérés, ces derniers jours, dans la commune de Haciane, dans la wilaya de Mostaganem, pour cause de retard de travaux, enregistré par les investisseurs. Cette procédure légale qui a touché 30 projets d’investissement sur 56, a été prise contre les investisseurs ayant causé des retards considérables sur les travaux de réalisation devant être lancés en 2018, dans le cadre de l’investissement du projet du bassin laitier et ce, en dépit des facilités administratives accordées et de l’accompagnement. A noter que 06 projets d’investissement sur 26 sont entrés en activité tandis que les autres projets sont en cours de réalisation avec un taux d’avancement appréciable, tandis que trois autres font l’objet de régularisation. Les concessions annulées seront attribuées à d’autres investisseurs intéressés pour leur permettre d’investir dans ce créneau. Longtemps décrié par de nombreuses critiques et polémiques par les investisseurs, le problème du raccordement de l’électricité et de fonçage de puits vient d’être réglé définitivement. Ces aléas ont engendré un énorme retard dans le lancement des projets inscrits. Le bassin laitier totalise une superficie de 1.776 hectares de terre visant à l’élevage de 4.000 vaches laitières, un rendement annuel de 20 millions de litres de lait et de cultures maraîchères composées de 30 millions d’arbustes. Le coût total des projets d’investissement sont financés par l’Etat et sont estimés à un montant de un milliard de dinars pour créer quelque 2.800 emplois. La wilaya de Mostaganem est une région à vocation agricole où l’agriculture demeure le moteur de l’économie. Conscientes de cette réalité, les autorités ont entrepris des réformes visant à améliorer la compétitivité de l’économie et à développer une agriculture durable et soutenue. Cependant, on remarque que finalement l’investissement qui à l’origine devrait propulser l’élevage de bovins pour la production laitière et l’industrie de transformation de produits laitiers, est passé un peu à côté de sa vocation. Il faut souligner bien entendu que le projet du bassin laitier était destiné à l’origine à réduire la facture d’importation de la poudre de lait et que des firmes américaines devaient s’installer pour un investissement de 4.000 vaches ainsi aussi que des firmes internationales de fabrication de produits lactés. Mais cela n’a pas été le cas et on ignore les raisons du renoncement des Américains et des autres.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. De nouveaux programmes pour valoriser le couvert forestier

La forêt a toujours été, ...

Mostaganem. L’UGCAA pour davantage de défis

A l’instar des autres wilayas ...

Mostaganem. Les chefs de daira appelés à plus de rigueur

La persévérance du chef de ...

Journée Mondiale de la Douane à Mostaganem. Une institution engagée avec fierté professionnelle

Au niveau de la Maison ...

Enseignement supérieur à Mostaganem. Les débats sur le projet de modernisation de l’université lancés

Ce lundi 23 janvier, c’est ...