Accueil » ORAN » Bancs publics, abribus, tampons, etc… Vandalisme et incivisme

Bancs publics, abribus, tampons, etc… Vandalisme et incivisme

Etre civique suppose de respecter les lois et règles communes à une collectivité nationale. Cela réclame également d’être conscient de ses devoirs envers la société. Tout individu qui s’en exonère par des actes d’irrespect à l’égard d’autres citoyens ou par la dégradation de bâtiments et d’espaces publics, commet des actes d’incivilité. Le civisme désigne le respect du citoyen pour la ville dans laquelle il vit et ses conventions, dont notamment ses lois. L’incivisme est un vrai problème pour la société. C’est un manque de respect pour la collectivité et à travers elle pour soi-même. Il détruit le vivre en communauté et détériore le rapport à l’autre. Il nuit au cadre de vie à l’attractivité et au contribuable. Respecter l’autre, c’est respecter le droit, respecter la vie sociale. Plus concrètement c’est respecter les règles d’occupation du domaine public. Désolante est la vue qu’offrent certaines cités et quartiers d’Oran en matière d’aménagement urbain. La première commune du pays voit ses équipements publics se dégrader avec le temps, couplé à l’incivisme de certaines personnes sans scrupules. Ce spectacle sinistre touche toutes les communes de la wilaya d’Oran, cela va de la destruction des bancs publics, dégradation des abribus, vol de tampons, des ralentisseurs érigés de façon anarchique dans plusieurs agglomérations, notamment dans les quartiers populaires, voient pousser comme des champignons au milieu des ruelles des dos d’ânes non conformes. Pis encore, ces ralentisseurs sont édifiés par des riverains sans aucune autorisation de l’APC, avec du béton ou des cordages d’amarrage en guise de ralentisseurs. L’incivisme est partout sur les routes, dans les transports, à l’école ou entre voisins. Les Algériens se plaignent, dans leur vie quotidienne, d’une forte détérioration de leur relation aux autres. L’incivisme a eu tendance à progresser depuis la décennie est surtout l’exode rural qui a appauvri nos campagnes et ruralisé nos villes.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Faute de ralentisseurs et plaques signalétiques. Absence de sécurité routière devant les écoles

Les enfants fréquentant les établissements ...

Malgré le démantèlement de plusieurs réseaux. Les vols de plaques d’égout se multiplient

En voyage dans une ville ...

Contrôle technique de véhicules. Des bus épaves circulent toujours

Les propriétaires d’une automobile, ou ...

Stationnement anarchique. Un phénomène de longue date

Dans la deuxième wilaya d’Algérie, ...

Cités urbaines. Le phénomène de la ruralisation s’accentue

La citadinité exige un comportement ...