Accueil » ORAN » Baignades malgré le Delta. Quel effet a l’eau de mer sur les malades?

Baignades malgré le Delta. Quel effet a l’eau de mer sur les malades?

Se baigner malgré les plages fermées à cause du variant Delta est-il une menace pour les vacanciers? A Oran, des plages fermées comme Bouisseville, Saint Roch ou Cap Falcon sont visitées par les jeunes et moins jeunes qui s’adonnent, dans des périmètres «dissimulés» parfois derrière les rochers, pour ne pas être démasqués, à des périlleuses aventures, allant les confronter au virus mortel, alors que ce variant n’épargne pas les enfants, les nourrissons et les bébés. Le chef du pôle de chirurgie à l’EHUO d’Oran, le Professeur Boubekeur, a révélé que 20 cas de contamination par le variant Delta ont été découverts chez les enfants dans la wilaya d’Oran. Les enfants sont devenus un facteur potentiel de propagation du Delta, compte tenu du niveau de vulnérabilité et d’immunologie de cette couche. Ce variant est 60% plus dangereux, selon une étude britannique. Il va sans dire que partir à la plage, signifie un risque pour les enfants en cas de contamination par le Delta contrairement aux allégations faisant croire que l’eau salée de la mer élimine les bactéries et les virus. Le zinc contenu dans l’eau de mer, combiné aux vertus astreignantes du sel, est un facteur d’élimination des signes de vieillissement. L’eau de mer contient d’autres bienfaits : elle élimine le stress, régénère la peau et cicatrise les plaies. Pour autant, contient-elle un bienfait sur les personnes atteintes du Covid? Les malades diagnostiqués «Positif» au Covid se voient octroyer outre les injections antibiotiques, un médicament appelé «Vitamines alliés au Zinc» qu’on peut d’ailleurs facilement trouver chez le pharmacien. Pour ne pas être obligé de l‘acheter régulièrement, une catégorie de jeunes et d’enfants qui ont peur d’être infectés, préfèrent recourir à l’eau de mer hypothétiquement riche en zinc, étant donné que l’eau de mer est considérée comme ayant un effet antibiotique, ce qui soigne les blessures mais même si rien ne certifie, pour l’heure, qu’elle stabilise les virus. Selon un petit sondage, l’effet antibiotique de l’eau de mer convoitée par de nombreuses personnes à Oran, notamment les malades, serait un indicateur propulsant nombre de familles à se diriger vers les sources d’eau et certaines plages supposées contenir un taux de zinc assez acceptable.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Elections présidentielles du 07 septembre prochain. Le FLN pour la candidature de Tebboune

Le Président de la République ...

Pour assurer les permanences de trois jours de l’Aïd Al Adha. 1.008 commerçants réquisitionnés dont 291 boulangers et 03 laiteries

L’Aïd Al Adha est une ...

Le Président de la République s’exprime sur les souffrances des ghazaouis. «Une tache dans l’histoire de l’humanité»

Des bombardements et des morts ...

Mers Al Hadjadj. Près de 200 embarcations de fortune évacuées mercredi du petit port

Dans le cadre de la ...

L’armée sioniste a détruit intentionnellement toutes les infrastructures de base. Plus de 20 ans pour reconstruire Ghaza

Comment reconstruire la bande de ...