Accueil » SPORT » Avec un nouveau staff technique et un effectif renouvelé. Quel objectif pour le MCO?

Avec un nouveau staff technique et un effectif renouvelé. Quel objectif pour le MCO?

Aux antipodes de ce qu’exige le haut niveau comme stabilité, le Mouloudia d’Oran a complètement changé de peau durant cette intersaison. Pourra-t-il alors faire mieux que la saison précédente et intégrer le top 5 national à la faveur de cette mue inattendue ou éprouvera-t-il toutes les difficultés du monde à assurer son maintien parmi l’élite comme le craignent les plus sceptiques de ses supporters? L’objectif à définir divise la rue mouloudéenne autant qu’il parait, à ce moment précis de l’année civile, impossible à fixer en toute logique. Nouvellement installé, l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi a bien évoqué avec beaucoup d’ambitions la nécessité de toujours jouer les premiers rôles quand on s’appelle le MCO. Mais est-il raisonnable de vouloir concurrencer les habituels ténors avec un effectif complètement chamboulé qui a vu arriver pas moins de quatorze nouveaux joueurs ? Ce MCO qui est allé puiser dans les divisions inférieures et les bancs de touche des équipes de bas de tableau est-il mieux armé que le Chabab de Belouizdad, double champion en titre, que l’Entente de Sétif qui lui a chipé le trio Belkaroui-Boutiche-Motrani ou encore que le JS Saoura qui a su garder son ossature, tout en la renforçant, par Benamar Mellal, entre autres? Même si son président Amar Brahmia a opté pour une politique de recrutement moins bling bling, le MCA parait plus solide que la saison précédente d’autant que l’USMA a rééquilibré son vestiaire, ce qui laisse « ce » MCO loin derrière en matière d’arguments à faire valoir. Le fait d’avoir tout fait en sorte pour chasser les cadres et titulaires qui ont fini l’exercice précédent à la sixième place au général, a, du reste, autant surpris les observateurs que fragilisé les Rouge et Blanc. Car, avec des joueurs qui se retrouvent pour la première fois ensemble à partager le même vestiaire et à former la même équipe, on ne peut tout de même pas attendre beaucoup de cette formation nouvellement constituée, notamment en matière de jeu produit, vu ce que nécessite toute prestation aboutie comme cohésion et automatismes. Le maintien parmi l’élite professionnelle nationale parait, de fait, être la mire que doit viser, sans trop de démagogie et de promesses en l’air, la direction mouloudéenne. Du moins, comme premier défi majeur de la saison à venir. Encore que même le maintien requiert assez de qualités et de points forts dont le Mouloudia d’Oran d’Aït Djoudi n’a pas encore fait montre. Pour l’instant seulement?

À propos Seif.Eddine.R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Organisation catastrophique au stade Ahmed Zabana. Le MCO domine l’USMA et se rassure

Le Mouloudia d’Oran a fêté, ...

Guerre ouverte entre le président de la FAF et son BF. EN A’: Clean sheet et stérilité offensive

Contrairement à l’issue victorieuse du ...

Algérie A’ – Togo (Ce soir, au stade Mustapha Tchaker). Pour asseoir le socle et tester les variantes

Victorieuse du premier acte, jeudi ...

Une seconde manche prévue dimanche soir. L’EN domine le Togo sous les yeux d’Amara

Dans un stade Mustapha-Tchaker qui ...

Algérie-Cameroun: La FIFA rendra son verdict le 21 avril. Belmadi prolongera son contrat !

Bien qu’un éventuel repêchage en ...