Accueil » ACTUALITE » Avec la canicule et les vents chauds, la vigilance est de mise. 44 incendies recensés déjà!

Avec la canicule et les vents chauds, la vigilance est de mise. 44 incendies recensés déjà!

C’est toute l’Algérie qui suffoque sous l’emprise de la chaleur. Du jamais vu ou presque dans les annales. Les populations des régions chaudes retiennent leur souffle. Juin et juillet ont, en effet, été particulièrement chauds cette année dans le pays qui s’est toutefois bien forgé contre les feux de forêt des saisons estivales antérieures. Pas moins de 44 incendies de forêt ont été déjà signalés dans le pays, selon un premier bilan.
Avec la chaleur torride qui monte d’un cran dans le nord du pays et les vents chauds apparus brusquement à l’ouest du pays comme à Oran, ce lundi et mardi, il est devenu important d’appeler à observer les consignes et à respecter les règles d’usage d’autant plus que les mauvaises expériences des étés 2021 et 2022 sont encore vivaces dans les mémoires. A commencer par les consommations en force des eaux minérales durant les fortes canicules, la réduction du sel et du sucre dans les aliments, l’utilisation des parasols en mer et dans les balcons d’immeubles découverts, la haute vigilance dans les forêts mais surtout, et bel et bien, les précautions de ne pas allumer les feux. On susurre, d’après certains milieux, que les départs de congé programmés à partir du 1er août, de responsables de postes-clé dont les walis dans les wilayas, enregistrant des pics de température pour le moins inhabituels, pourraient être reportés, en raison de la montée spectaculaire de chaleur dans le pays étant considéré que ce sont les walis qui pilotent les cellules de veille à l’échelle locale. A ce titre, la Direction Générale des Forêts, en collaboration avec les autorités compétentes, a établi une cellule de vigilance pour surveiller le risque d’incendies dans 40 wilayas qui comprennent des zones forestières à travers le pays. Ceci dit, 40 wilayas sont pour l’instant mises en alerte maximale. Tout compte fait, l’Algérie guette au moindre détail l’évolution de la situation des incendies de forêt pour anticiper des mesures soit préventives soit d’urgence. Le plan d’action anti incendies du gouvernement étant à présent déclenché, les cellules de veille des wilayas concernées par le risque de feux de forêt ont été mises en place. D’ailleurs, l’hélicoptère acquis par les autorités pour lutter contre les incendies a été officiellement mis en service et a d’ailleurs été utilisé pour éteindre un braisier dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès. Entre le 1er juin et le 10 juillet 2023, 44 incendies ont été signalés et 70 hectares de massifs forestiers ont été touchés. On le disait, l’Algérie était décidée à venir à bout contre ce phénomène naturel par l’acquisition de moyens lourds de lutte sophistiqués pouvant circonscrire, dans un périmètre réduit, la propagation des feux de forêt signalés. L’hélicoptère destiné à la lutte contre les incendies avait été utilisé pour la première fois lors de la fête de l’Aïd Al-Adha pour éteindre un incendie dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès, à l’ouest de l’Algérie. L’Algérie est fin prête à intervenir en temps réel et dans n’importe quel lieu pour lutter contre les incendies de forêt. D’ailleurs, l’hélicoptère en question reste prêt à intervenir à tout moment selon les propos d’un responsable du Bureau de la prévention et de la lutte contre les incendies de la Direction Générale des Forêts. Le même responsable a indiqué au micro d’un média arabophone que ces mesures viennent s’ajouter à celles récemment prises par la cellule de vigilance pour prévenir les incendies. Il est désormais interdit de s’approcher des forêts, des périmètres forestiers et des zones forestières afin de prévenir tout risque d’incendie pouvant mettre en danger les espaces forestiers et impliquer les citoyens. Les sanctions seront particulièrement sévères contre ceux qui provoquent délibérément des incendies, conformément aux instructions personnelles du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, même si la nouvelle loi sur la protection des forêts n’est pas encore en vigueur.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

33 producteurs, 10 familles, 4 artisans et 2 importateurs de viande rouge présents. 121 brigades de contrôle mobilisées pour le Ramadhan

Le mois de Ramadhan est ...

108 milliards de centimes pour la Commune d’Oran. «Est-ce une valeur déductible de la fiscalité ou une compensation du FFCL ?»

La commune d’Oran vient de ...

Des réductions de 10 à 25 % durant le mois de Ramadhan. Aucune hausse des prix ne sera tolérée

Les Algériens peuvent s’estimer heureux ...

La pionnière du syndicalisme féminin oranais Keltoum Abderahmane n’est plus. Décédée le jour de la création de l’UGTA

Un pilier du militantisme et ...

Resserrement des rangs pour l’édification de l’Algérie nouvelle. Le discours optimiste de Tebboune

Comment édifier une Algérie nouvelle ...