Accueil » Point de Vue » Automobile: tous sur le même pied d’égalité

Automobile: tous sur le même pied d’égalité

Que faire? Renault est un constructeur automobile français. Une des maisons de l’automobile mondiales et un des pionniers dans la promotion de la construction mécanique dans le monde et ce depuis plus d’un siècle. Suite à un concours de facteurs historiques, l’Algérie avait sa part entière dans ce patrimoine devenu par la force des choses mondial, puisque tous les Etats affranchis à la suite de l’occupation française seraient devenus les premiers utilisateurs du label Renault. Cela serait dû au fait que ces pays indépendants avaient conservé un genre de coopération un peu spécifique avec la métropole. Renault est un patrimoine national à l’instar de pas mal d’infrastructures héritées de l’ère coloniale, voire un butin de guerre, dont il faudrait bien conserver et mettre en valeur au lieu de le laisser rabougrir. Personne n’était contre la politique optée par les pouvoirs publics depuis l’indépendance et qui consistait – entre autres – à varier les sources de coopération avec l’étranger. C’est bien et c’est en plus bénéfique de voir des maisons de l’automobile françaises, italiennes, allemandes, chinoises et coréennes se bousculer sur le marché national. Seulement, à condition que tout le monde soit traité sur le même pied d’égalité et par les mêmes lois. Nous sommes un pays ouvert, donc ouvert sur toute l’espèce humaine dont l’intérêt national est l’unique mobile qui impacterait nos choix et nos préférences. Le point cardinal qui fait «marcher par les cornes» les relations internationales, c’est bien l’intérêt et pas autre chose. Hélas, parfois la politique et ses considérations invisibles voire imperceptibles par le commun des mortels imposent ses propres lois et ses capricieuses exigences. Ce n’est pas tout ce qui se dit qui est vrai et ce n’est pas tout ce qui n’a pas été dit n’aurait, forcément, jamais existé. Il y a des choses qu’il nous serait interdit d’en prendre connaissance. De notre part, nous souhaitons que l’on fasse une ligne de démarcation visible de loin entre les agissements versatiles de la politique et l’action économique nationale… dont la moindre glissade pourrait avoir des conséquences négatives sur la paix sociale et la stabilité du pays.. Entre l’Algérie et la France, il y a des intérêts communs à ne jamais sous-estimer. Le plus important, ce sont ces millions d’algériens qui «occupent» l’hexagone depuis des générations. Ces algériens ont réussi à s’imposer en tant qu’une force positive ayant sa cote part dans la dynamique du développement en France.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le top de la formation dans l’Institution militaire

Depuis l’adoption de l’option visant ...

Le 16 avril: Jour de la science… tout un symbole

Les Algériens avaient choisi le ...

Le Proche-Orient sur une poudrière

Dès le 07 octobre dernier, ...

Israël est désormais vulnérable!

A vrai dire, la vulnérabilité ...

Et, si l’Iran attaque Israël?

C’est possible… Mais une telle ...