Accueil » ÉCONOMIE » Automobile. Accord de partenariat BSTPO- Renault Algérie production

Automobile. Accord de partenariat BSTPO- Renault Algérie production

Le protocole d’accord, signé le 20 septembre dernier entre les représentants de la société Renault Algérie production et la BSTPO (Bourse De Sous-traitance et de Partenariat de l’Ouest), qui est du point de vue légal une Association à but non lucratif pour la promotion de la sous-traitance et le partenariat entre les entreprises Algériennes, traduit d’une manière concrète d’une volonté mutuelle de jeter les bases d’une infrastructure industrielle, orientée vers l’activité de fabrication des pièces mécaniques devant servir au montage des automobiles de la marque française dans son usine de Oued Tlélat dans la Wilaya d’Oran. Cette initiative entre dans le cadre des directives énoncées par les pouvoirs publics dans le but de faire obligatoirement atteindre un taux d’intégration d’au moins 30 % imposé aux fabricants et assembleurs de véhicules automobiles, et lancer par là même dans le pays une véritable industrie dans ce secteur. Les dispositions réglementaires qui régissent cette obligation sont énumérées dans le cahier des charges, contenu dans le décret exécutif du 20-227 du 19 Août 2020. Il faut rappeler, que ce qui est communément qualifié de crise de l’automobile en Algérie, dure depuis deux longues années, et l’absence de la fabrication et de l’importation de ce produit a fini par assécher le marché local et provoquer une augmentation fulgurante des prix, échappant à tout contrôle officiel du fait que les autorités publiques ne confèrent aucun caractère essentiel à cette matière. Cela explique d’ailleurs le peu d’empressement que met le comité interministériel chargé d’étudier la validité des dossiers de candidatures pour l’importation des voitures neuves, tout comme le gel de l’application d’une disposition de la loi de finances pour l’année 2020, autorisant aux particuliers l’importation pour leur propre compte des voitures de tourisme de moins de trois ans d’âge. Les atermoiements de l’administration en disent long sur l’objectif non déclaré des gouvernants à repousser le plus tard possible le dénouement de ces dossiers et partant, l’hémorragie des devises fortes qui s’en suivrait automatiquement. L’accord évoqué plus haut, arrive donc dans un contexte de morosité du marché automobile, mais il porte beaucoup d’expectatives quant au devenir de cet important pan de l’activité économique en général et sa répercussion sur le plan social, notamment en offre de postes d’emploi qui se chiffrerait par milliers. Maintenant, sur le plan pratique, il y a des exigences que ne peuvent éluder les opérateurs de la sous-traitance. Ces exigences peuvent se résumer en deux points : qualité irréprochable des pièces parce que touchant à des paramètres de sécurité qui ne doivent souffrir d’aucune imperfection, respect des délais convenus pour ne pas perturber les plans de production du constructeur, celui-ci mettant en haut de toutes les priorités, la préservation de son sérieux, de son professionnalisme et de la réputation de sa marque. Dans ce contexte, Renault production Algérie entend conserver sa place de leader du marché qu’elle occupe depuis toujours, et à ce titre, elle projette d’apporter sa pleine contribution dans l’amélioration de la qualité de fabrication en se référant scrupuleusement aux standards internationaux en vigueur dans le groupe. Aussi, ceux qui vont activer dans la sous-traitance savent à quoi s’en tenir s’ils veulent garder la confiance du premier groupe automobile implanté en Algérie, et par là même, veiller à la pérennité de leurs propres entreprises. La mise en place d’infrastructures et de moyens matériels viables et de ressources humaines qualifiées maîtrisant les techniques de pointe, s’avèrent désormais incontournables.

À propos A.Benani

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Qui sème le vent…., Monsieur Macron

La décision subite et malvenue ...

Air Algérie parlons-en

Suite et fin Voyons un ...

Air Algérie: parlons-en

Notre compagnie aérienne nationale est-elle ...

Rififi à Hydra

Hydra, dont la comparaison avec ...

Señor Espinosa De Los Monteros

Au parlement espagnol, un Le ...