Accueil » CHRONIQUE » Attention…

Attention…

Dans un communiqué rendu public, jeudi soir, l’Institut pasteur Algérie a confirmé la détection de deux contaminations au variant britannique de coronavirus. Une information que nos confrères d’El Watan ont annoncée jeudi matin. Bizarre qu’un journal l’annonce avant tous les experts et institutions. Et pourtant, nos experts sont à l’avant-garde et ont déjà averti que notre pays n’est pas à l’abri de ce variant ou celui d’Afrique du Sud. «Nous avons détecté sur les PCR positifs, datés de 19 février 2021, deux variants britanniques portant les mutations n501y et d614g avec délétion les positions 69-79 qui sont les signatures génétiques de ce variant (détecté pour la première fois le 20 septembre 2020 dans le ville de Kent en Grande-Bretagne) », lit-on dans le communiqué de l’Institut Pasteur. Ces deux variants ont été détectés chez un membre de personnel de santé de l’hôpital de psychiatrie de Chéraga, qui a été placé en isolement pour essayer d’endiguer la propagation de ce variant, jugé plus contagieux par les scientifiques. Quant au deuxième, il s’agit d’un Algérien résidant à l’étranger. Il était retourné en Algérie pour assister à l’enterrement de son père avant de repartir il y a quelques jours. Des experts et spécialistes avaient révélé qu’il n’y a pas eu d’enquêtes épidémiologiques, ce qui indique qu’il serait très difficile de trouver les personnes qui ont été en contact avec ces deux personnes contaminées. Si l’on croit le ministre de la Santé, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. «Le bilan quotidien des contaminations ne dépasse pas les 200 cas en Algérie. Même avec l’enregistrement d’un, deux ou trois cas (de ce nouveau variant), la situation restera stable, mais avec plus de vigilance», a-t-il rassuré. «Le variant de covid-19 n’est pas une source d’inquiétude et le risque d’une propagation de ces variants (de coronavirus) n’est pas à écarter», a -t-il ajouté. Et pourtant, en France, lors de la découverte de la première personne au Nord contaminée par ce variant, la France a été secouée et ébranlée pour retrouver les personnes qui auraient été en contact avec lui surtout celles qui ont fait le voyage en train. On connaît la suite. Ce variant a inquiété à plus d’un titre et il faudra se méfier. Une enquêté épidémiologique est plus que nécessaire tout en intensifiant la campagne de sensibilisation pour les gestes barrières et les opérations de désinfection.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’UE se retourne vers Alger!

Après l’arrêt des livraisons de ...

Ça gaze à l’UE !

Le plafonnement du prix du ...

La gériatrie, l’autre requête…

Le président du Conseil national ...

Les propositions des syndicats de l’Education

Les syndicats du secteur de ...

La guerre de l’UE pour le gaz!

L’approvisionnement en gaz de l’Europe ...