Accueil » CHRONIQUE » Attention, la pandémie n’est pas terminée!

Attention, la pandémie n’est pas terminée!

Même si l’OMS note depuis quelque temps que le nombre d’infections et le nombre de morts baissent, «cette pandémie est loin d’être terminée et elle ne sera finie nulle part si elle n’est pas finie partout», a souligné le patron de l’organisation. L’Allemagne se trouve dans une situation sanitaire «critique», en raison de l’augmentation du nombre de cas de Covid-19, a indiqué vendredi son ministre de la Santé. Le ministre de la Santé français, Olivier Véran, a fait état ce vendredi 11 mars d’un «rebond» de l’épidémie de Covid-19, mettant en exergue la nécessité pour les personnes fragiles de «continuer à se protéger». «Nous constatons actuellement un rebond, en France, dans les pays qui nous entourent, c’est-à-dire que le Covid ne baisse plus, il augmente même», a dit le ministre lors d’un déplacement en Isère. «Au vu des derniers chiffres d’hier c’est 20 % d’augmentation». La Chine reste sur le qui-vive. Quelques mois après le reste du monde, la Chine est actuellement confrontée à sa pire flambée épidémique depuis deux ans. Le «zéro Covid» sous tension: confrontée à sa pire flambée épidémique depuis deux ans, la Chine a dû se résoudre ce vendredi 11 mars, à confiner la grande ville de Changchun, dans le nord-est du pays. Dans cette ville de neuf millions d’habitants, seule une personne par foyer est désormais autorisée à sortir, une fois tous les deux jours pour assurer le ravitaillement, a fait savoir la mairie qui se prépare à dépister toute la population. L’OMS a noté une croissance très forte dans la région du pacifique occidental, même si au niveau mondial le nombre de nouvelles infections et de décès ont baissé respectivement de 5 et 8%, selon le rapport épidémiologique hebdomadaire. «Le virus continue d’évoluer et nous continuons à faire face à des obstacles majeurs dans la distribution des vaccins, des tests et des traitements partout où le besoin s’en ressent», insiste Tedros Adhanom Ghebreyesus. Les tests qui permettent de détecter les nouveaux variants sont une source d’inquiétude pour l’OMS, son patron notant que «plusieurs pays ont drastiquement réduit leurs tests». «Cela nous empêche de voir où se trouve le virus, comment il se répand et comment il évolue », a-t-il mis en garde. Maria Van Kerkhove, qui pilote la lutte contre le Covid-19 de l’OMS, a, elle aussi, mis en garde contre la baisse du nombre de tests qui peut donner une fausse impression sur le nombre réel d’infections. «Le virus continue de se répandre à un niveau d’intensité bien trop élevé, alors que cette pandémie est dans sa troisième année », a-t-elle lancé. «Bien que nous voyions des tendances à la baisse, nous avons quand même répertorié 10 millions de cas confirmés au niveau mondial la semaine dernière», a-t-elle ajouté. Restons vigilants!

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Valoriser notre gaz !

Lors de la séance d’ouverture ...

Déjà des mesures contre les feux de forêt !

La Commission nationale de protection ...

Blé, l’Algérie sereine…

Les prix du maïs, du ...

Valorisation des eaux usées, le défi

Le ministre de l’Hydraulique, Taha ...

Le FLN se prépare aux élections…

Sous la direction d’Abdelkrim Ben ...