Accueil » CHRONIQUE » Attention au moustique tigre!

Attention au moustique tigre!

Le moustique tigre, Aedes albopictus, est un moustique préoccupant en Algérie, en raison de sa capacité à transmettre des maladies graves telles que la dengue, le chikungunya et le virus Zika. Il a été signalé dans plusieurs régions du pays, principalement dans le nord. Le moustique tigre se reproduit dans des réservoirs d’eau stagnante tels que des pots de fleurs et des seaux. Il est actif pendant la journée, ce qui le distingue des autres espèces de moustiques. L’Institut national de santé publique émet des recommandations pour lutter contre les moustiques, afin de protéger les individus et de prévenir leur propagation, relaye «Algérie 360». La Dr Hamadi Djamila, responsable du Département de soutien technique et des maladies parasitaires, conseille de prendre des mesures individuelles et collectives telles que l’élimination de l’eau stagnante à domicile et dans l’environnement, la vidange des récipients d’eau et le contrôle des systèmes d’évacuation des eaux. Elle recommande également l’utilisation de répulsifs cutanés, en particulier pour les femmes enceintes et les enfants ainsi que l’utilisation de moustiquaires et de dispositifs anti-moustiques. Il est également recommandé de porter des vêtements légers et amples. La Dr Hamadi souligne l’importance de mesures collectives telles que l’élimination des eaux stagnantes, la gestion des déchets et l’élagage des arbres pour prévenir la prolifération des moustiques. Elle recommande également l’élevage de poissons prédateurs de larves dans les bassins et réservoirs d’eau, ainsi que l’utilisation d’insecticides pour réduire la densité des moustiques. Le biologiste Yassine Kechache de l’Institut national de santé publique affirme que le moustique tigre est une espèce invasive récemment apparue en Algérie, avec une activité croissante depuis 2015, notamment dans les villes côtières. Ses piqûres provoquent des réactions allergiques en raison de la salive qui décompose les globules rouges pour faciliter son absorption et engourdir la zone de la piqûre. Il préconise une approche préventive qui inclut des campagnes de pulvérisation d’insecticides, mais met également l’accent sur l’importance de maintenir un environnement propre et éliminer les eaux stagnantes dans les jardins, les espaces extérieurs et les récipients afin de prévenir la ponte d’œufs par les moustiques.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le FLN se prépare aux élections…

Sous la direction d’Abdelkrim Ben ...

Le SOS des enfants du Soudan

«Depuis près d’un an, les ...

Femmes palestiniennes, les victimes invisibles

Dans la bande de Gaza, ...

Le gaz a bien chuté !

Le prix du gaz est ...

Pour un Ramadan sans hausse…

Le gouvernement prend plusieurs mesures ...