Accueil » ACTUALITE » Arrestation de 50 narcotrafiquants et saisie de 359 kg de kif en une semaine. L’ANP frappe fort

Arrestation de 50 narcotrafiquants et saisie de 359 kg de kif en une semaine. L’ANP frappe fort

La lutte anti drogue, constitue forcément l’autre “Guerre” de l’ANP. Plus aucun doute puisque les narcotrafiquants sont dans le collimateur et semblent plus que jamais acculés dans leurs retranchements au niveau du pays voisin. Pas une quantité de drogue ou de stupéfiants qui passe. Cette fois, l’ANP frappe fort. En perpétuel déploiement et sans relâche, les unités de détachement de l’ANP redoublent de férocité. La bataille contre le trafic des drogues gagne d’intensité en Algérie. Dans l’oeil du cyclone depuis des lustres, les trafiquants de drogue essuient des revers sans cesse multiples et durcis à la fois. Le dernier bilan de l’armée est éloquent. Pas moins de 50 narcotrafiquants ont été décimés en une semaine seulement par les forces combinées de l’ANP. L’armée nationale populaire qui a pour entre autres missions la surveillance et la sécurité des frontières, évite aux frontières de l’Algérie, pays de “transit des drogues”, d’être utilisées comme une “passoire” d’acheminement des “poisons” à partir du voisin. Une mission qui vise, outre de préserver la santé des algériens du fléau, de sécuriser les frontières d’un “mal” endémique sachant que ce dernier sert parfois, selon les spécialistes en la matière, de “vivier” pour le trafic d’armes et le blanchiment contre lesquels l’Algérie continue de lutter. Il n’était pas rare d’observer que certains réseaux de trafic de drogue démantelés par les services de sécurité algériens, avaient de fortes imbrications avec des réseaux criminels. C’est dire que l’ANP se montre vigilante à l’égard de tels fléaux qui rajoutent aux “maux” de l’économie. Des détachements combinés de l’Armée nationale populaire (ANP) ont arrêté, en une semaine, dans diverses opérations, 50 narcotrafiquants et saisi 359 kg de kif, ainsi que 27.379 comprimés psychotropes, a indiqué mercredi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). « Dans la dynamique des efforts visant à asseoir la sécurité et la sérénité sur l’ensemble du territoire national, des unités et des détachements de l’Armée Nationale Populaire ont mené, durant la période du 10 au 16 février 2021, plusieurs opérations dont les résultats dénotent du haut professionnalisme et de l’engagement indéfectible de nos Forces Armées à préserver et prémunir notre pays contre toute forme de menaces sécuritaires et fléaux connexes », souligne le communiqué du MDN. Ainsi, « dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et en continuité des efforts intenses visant à venir à bout du fléau du narcotrafic dans notre pays, des détachements combinés de l’ANP ont arrêté, en coordination avec les différents services de sécurité dans diverses opérations exécutées à travers les différentes Régions Militaires, (50) narcotrafiquants et saisi des quantités de kif traité s’élevant à (359) kilogrammes, ainsi que (27.379) comprimés psychotropes », précise le bilan opérationnel de l’ANP. Par ailleurs, des détachements de l’ANP ont intercepté, à Tamanrasset, In Guezzam, Bordj Badji Mokhtar et Djanet, (213) individus et saisi (28) véhicules, (81) groupes électrogènes, (46) marteaux piqueurs, (24) tonnes de mélange de pierres et d’or brut, des outils de détonation et d’autres équipements utilisés dans des opérations d’orpaillage illicite. A Ouargla, Ghardaïa, El-Oued, Constantine, Sétif, Batna, Mila, Mascara et Bordj Badji Mokhtar, ajoute la même source, (18) autres individus ont été arrêtés, et un (01) pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, (12) fusils de chasse, un (01) pistolet automatique, (5.490) unités de différentes boissons et (2.610) unités de tabacs ont été saisis lors d’opérations distinctes. De même, des tentatives de contrebande de grandes quantités de carburants s’élevant à (10.165) litres ont été déjouées à Tébessa, El-Tarf et Souk Ahras. Dans un autre contexte, les Garde-côtes ont mis en échec des tentatives d’émigration clandestine de (53) individus dont (10) marocains, à bord d’embarcations de construction artisanale à Oran, Mostaganem et Aïn Témouchent, alors que (108) immigrants clandestins de différentes nationalités ont été appréhendés à Tlemcen, Nâama, Ouargla, Ghardaïa et Adrar.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Avantages accordés aux investisseurs par l’AAPI. Près de 160 secteurs d’activités exclus

Algérie–investisseurs pourquoi ça ne marchait ...

Rencontre du FLN et suspension surprise des travaux. Incidents verbaux et vive contestation

Une réunion, regroupant les cadres ...

Après deux ans d’exception, retour au système habituel dans l’enseignement. Rentrée des classes pour 11 millions d’élèves

La dernière épine qui pesait ...

Hassi Mefsoukh. Le président de l’APC soulève le problème du «manque de foncier de l’habitat rural»

Sise à plus de 30 ...

La piste d’une gestion en intérim de la commune de Bousfer se précise. L’incompatibilité d’humeur se poursuit entre le maire et certains de ses élus

La situation de blocage que ...