Accueil » RÉGIONS » Aquaculture à Mostaganem. Un million d’alevins pour impulser le secteur

Aquaculture à Mostaganem. Un million d’alevins pour impulser le secteur

La Direction de la Pêche et de la production halieutique de la wilaya de Mostaganem informe, dans un communiqué de presse parvenu à notre rédaction, que dans le cadre de la promotion du secteur de l’aquaculture, un lâcher d’un million d’alevins devait avoir lieu ce jeudi 09 septembre 2022 mais l’opération a été ajournée pour cause de mauvaises conditions climatiques. Cette opération aquacole est un nouvel investissement qui appartient à l’Eurl Amir Adjal. Celle-ci entame ses activités, juste après avoir bénéficié de l’autorisation d’exploitation exceptionnelle qui rentre dans le cadre des opérations de dégel menées par les autorités de la wilaya. Selon ce que rapporte Mr Abdelhafid Znassni, directeur de la Pêche de la wilaya, dans le communiqué, cet investissement, dont l’étude a été approuvée par le CNNDP, est alors accordé par la Commission des Investissements de la wilaya. Ces bassins sont donc implantés dans la zone maritime de la localité de Stidia, à l’Ouest du chef-lieu Mostaganem. Le million d’alevins pour l’élevage de la daurade sera lâché dans quatre cages flottantes pour une capacité de 500 tonnes/an par cage. Cette opération qui concerne l’ensemencement en alevins de daurade, vient pour augmenter la production de l’espèce en substitution aux bassins qui ont connu des difficultés pour diverses causes et qui sont en reconstruction. A ce titre, ce projet vient conforter la production du poisson d’élevage dans la wilaya. Cette nouvelle ferme aquacole marine avec ses quatre cages vient se greffer aux 29 cages existantes sur les zones de Stidia, à l’Ouest et Sidi Lakhdar, à l’Est. Le secteur de l’aquaculture se développe grâce à une stratégie, à un accompagnement et au soutien à l’investissement. Le communiqué indique aussi que cinq nouveaux projets d’investissement dans la filière sont en cours soit deux à Stidia et trois à Sidi Lakhdar. Selon les informations recueillies à travers le communiqué, soit quatre projets en conchyliculture pour l’élevage de la moule méditerranéenne. Il est sied de souligner que ces projets s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie du secteur (2020/2024) préconisée par le ministère visant la relance et le développement de l’aquaculture marine, continentale (eau douce), et dans les bassins d’irrigation agricole. Faut-il rappeler que depuis, cette approche méthodologie appropriée a réellement jeté les bases d’une politique de développement du secteur aquacole. En revanche, à Mostaganem, il reste à espérer que l’augmentation de la production est un vecteur de la garantie alimentaire mais aussi servir à baisser les prix du poisson si cela est l’objectif escompté.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Développement local à Mostaganem. Les habitants du quartier «Plato» exaspérés

Le Plateau marine était alors ...

Mostaganem accueille la ministre de l’Environnement. La promotion de l’économie circulaire, une priorité

Grâce à une dynamique inlassable ...

Mostaganem. L’efficacité énergétique, on n’en parle de moins en moins

A l’instar des autres localités ...

Logements à Mostaganem. Au-delà de la symbolique de l’Indépendance

A Mostaganem et à l’instar ...

Fête nationale de l’Indépendance à Mostaganem. Un soir de juillet 1962 «El Kariel» marquait une brillante page de son histoire

En cette occasion de la ...