Accueil » ACTUALITE » Après plus de 7 mois de fermeture. Les agences de voyage en faillite!

Après plus de 7 mois de fermeture. Les agences de voyage en faillite!

Le climat des voyages n’est pas du tout “rose”. Et pour cause, la pandémie qui sévit depuis mars continue de faire parler d’elle après une reprise des cas confirmés de Covid ces derniers jours. Les agences de voyage et de tourisme appellent à l’ouverture des frontières. Impactées par l’arrêt d’activité depuis plusieurs mois, elles demandent aujourd’hui au Gouvernement de prendre une “décision” pour les soulager du poids financier malgré l’annonce de reprise de leur service. Il faut reconnaître que si un début timide marque l’affluence vers les hôtels à la faveur d’un déconfinement progressif, il n’en demeure pas moins que les choses ne s’annoncent pas faciles pour les agences de voyages qui font également les réservations, la billetterie et organisent séjours et excursions des vacanciers notamment des touristes. Mais que faire devant la fermeture des frontières ? Quel plan, si plan il y a, devrait dégager le gouvernement dans le cadre du déconfinement progressif afin de permettre aux agences de voyages de renouer avec l’activité économique et touristique et de faire face aux conséquences du covid, notamment sur le plan des remboursements des frais de voyages et autres billetteries d’avion ou de bateau? Comment donc sauver les agences de voyage? Ces dernières disent craindre le pire. Le président du syndicat national des agences de voyage, Bachir Djeribi, a tiré la sonnette d’alarme. Pour cela, il a dressé, vendredi, un tableau du point de situation sur la “crise” qui couve sur les professionnels du voyage en particulier ceux des agences de voyage.
La situation de ces agences n’est plus la même après plus de 7 mois de fermeture, c’est à dire depuis le 22 mars 2020 suite à la suspension des activités touristiques. Comment aussi contourner le risque de faillite pour d’autres agences qui tentent de sortir la tête de l’eau ? S’exprimant au quotidien arabophone Echourok, M.Bachir Djeribi a estimé que la situation des agences de voyage est devenue «insoutenable», après sept mois de la suspension de leurs activités. Cette situation est intervenue en raison des mesures de fermeture des hôtels et des espaces publics et la suspension de transport aérien, notamment domestique, au lendemain de la propagation de l’épidémie de Coronavirus en Algérie. Cela a engendré de grosses pertes financières aux agences. Selon lui, parmi les 3.400 agences affiliées aux syndicats, 2.000 ont déclaré faillite et pas moins de 40.000 emplois menacés. A cela, s’ajoutent les remboursements des clients ayant réservé avant le 15 mars. Selon Bachir Djeribi, le syndicat compte interpeller le chef de l’Etat afin de lui dresser le bilan des pertes engendrées par les mesures de prévention contre la propagation de l’épidémie de coronavirus. Selon lui, malgré la reprise des activités des agences le 7 juin dernier, plusieurs d’entre elles n’ont pas pu rouvrir et n’ont pas pu couvrir les pertes des mois précédents en raison de la suspension des liaisons aériennes et maritimes et les différentes activités touristiques. En attendant que le ciel se dégage…

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

05 éléments de soutien neutralisés et des bombes détruites en une semaine. La traque des résidus terroristes continue

L’Algérie qui a réussi à ...

Licences d’importation automobile. Les précisions du GCA

Le secteur automobile est mal ...

Rapport de la banque mondiale sur la situation économique en Algérie. Une nette amélioration

L’Algérie a renoué dès l’année ...

Y a-t-il une volonté d’un pourrissement de la ville Prolifération des ordures, un «crime» contre l’environnement?

«Inquiétant, n’est pas encore le ...

L’anglais dès cette rentrée pour les élèves du primaire. Un million de livres imprimés

C’est la course contre la ...

%d blogueurs aiment cette page :