Accueil » ORAN » Après les vols des tampons de regards, des câbles, des bacs à ordures… C’est au tour des grilles de clôture des espaces verts

Après les vols des tampons de regards, des câbles, des bacs à ordures… C’est au tour des grilles de clôture des espaces verts

La réalisation d’espaces verts coûte cher aux communes; il en est de même pour leur entretien et leur surveillance. C’est pour cette raison que pas mal de jardins n’ont pas pu résister longtemps devant l’incivisme de certains citoyens. Dans un souci de propreté et dans le cadre de la protection de l’environnement, certaines mairies ont choisi d’entourer ces jardins de grilles de clôture, suite à des comportements cyniques, voire pervers et irresponsables émanant de certains pseudo citoyens n’ayant aucun sens de civisme ou de respect pour l’environnement et le milieu naturel dans lesquels ils vivent. Presque dans chacune des 26 communes de la wilaya, il y a au moins un ou deux espaces verts qui donnent l’impression d’être livrés à leur triste sort car après le vol des tampons des regards, des câbles électriques et téléphoniques, des plaques directionnelles, des bancs publics et des bacs à ordure, c’est le tour actuellement des vols de clôtures de jardins qui ne cessent de prendre de l’ampleur. En effet, le vol des grilles des espaces verts a été constaté dans divers jardins dont dernièrement l’espace vert, situé face au stade 19 juin et les tours (BABA). Ce phénomène a été constaté dans plusieurs jardins des autres communes. Le préjudice est davantage plus grand si l’on tient compte des vols commis régulièrement dans l’ensemble des villes de la wilaya d’Oran. Un commerce juteux qui profite aux petits revendeurs mais aussi et surtout aux receleurs et leurs relais de Chtéibo où tout se vend. Ces grilles, tampons, plaques, poteaux (tricolores) et bien d’autres mobiliers urbains, atterrissent généralement chez les marchands de ferraille à Chtéibo en particulier. Notons que les vols de ces objets sont généralement commis de nuit ou avant le lever du jour. Avec la montée des vols des grilles de clôture, bancs, pots etc,… dans les jardins, il est indispensable d’arrêter de réaliser des espaces verts mais protéger ceux qui existent.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Après les prérogatives du président de la république aux collectivités locales. «La balle est dans le camp des représentant de la population»

Figure essentiel au bon fonctionnement ...

Chaussées dégradées, nids-de-poule et manque d’entretien. Les riverains interpellent les autorités de la ville

Un revêtement routier qui se ...

Déficit d’aires de stationnement. Les policiers de la voie publique entre le marteau et l’enclume

Stationner son véhicule à Oran, ...

Agressions de l’espace public. Quelles mesures face à l’absence de civisme

Dans tous les quartiers, cités, ...

Inondation à Belgaid. Irresponsabilité et incivisme citoyens

Les premières pluies qui se ...