Accueil » ACTUALITE » Après le mouvement qui a touché le corps des walis. Les chefs de daïras entre mutation et fin de fonction

Après le mouvement qui a touché le corps des walis. Les chefs de daïras entre mutation et fin de fonction

Le dernier mouvement entrepris par les pouvoirs publics fait état de l’éviction de 23 chefs de daïras répartis sur 17 wilayas. Les wilayas de Tissemsilt et de Relizane se sont taillées la part du lion en matière d’éviction de leurs chefs de daïras suite aux plaintes des citoyens et mauvaise gestion de la collectivité locale en dépit des promulgation du code de wilaya et celui de la commune. Par contre, 07 nouveaux chefs de daïra ont été affectés à la wilaya de Mascara. Ce mouvement est intervenu après celui des walis. Après la vague de fin de fonctions ou de mutations des walis entreprise par le premier magistrat du pays, les walis délégués sont désormais inscrits dans la ligne de mire des pouvoirs publics. Toutefois, le dernier communiqué de la Présidence fait état de l’avenir des chefs de daïras car ce mouvement concernait «la mutation de 201 chefs de daïra, la promotion de 56 cadres dont 8 femmes et la fin de fonction pour 23 chefs de daïra. Le communiqué de la Présidence rappelle que cette nouvelle vision «vise à insuffler une nouvelle dynamique dans la gestion des affaires locales, à travers la promotion du rôle des chefs de daïra dans le suivi, l’animation et la coordination du travail des communes et des différents services techniques de l’Etat au niveau du territoire de la daïra, de manière à concourir à la concrétisation effective et en temps réel des décisions des pouvoirs publics. Actuellement, 238 chefs de daïra ont été mutés, démis de leurs fonctions ou carrément admis à la retraite. Quatre décrets présidentiels, datés du 31 décembre 2023, relatifs à des mises de fin de fonctions et des nominations de chefs de daïra ont été publiés au dernier journal officiel (n°4). Le premier concerne la mise de fin de fonctions de pas moins de 205 chefs de daïra «appelés à exercer d’autres fonctions». Les wilayas les plus concernées sont Blida et Tebessa, avec neufs chefs de daïra touchés par ce mouvement, ainsi que Relizane avec 08 chefs de Daïra. Signalons que le wali de Relizane a été démis de ses fonctions. Le second décret concerne l’admission en retraite de 09 chefs de daïra. Le 3ème décret est relatif à la mise en fin de fonctions (limogeage) de 23 chefs de daïra, répartis sur 17 wilayas. Dans la wilaya de Tissemsilt, il s’agit de l’éviction de 21 chefs de daïra. Enfin le dernier décret publié sur le journal officiel fait état de la nomination de 201 chefs de daïra.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Marché pétrolier mondial. Quelles perspectives à court terme?

Le ministre de l’Energie et ...

Banque Mondiale. 18,5 milliards de dollars de perte à Ghaza

Le bilan de cette agression ...

Agression israélienne contre Ghaza. De nouvelles victimes parmi les journalistes

Reporter sans frontières (RSF) a ...

Lancement du Réseau associatif pour le dialogue et le bon voisinage algéro-africain. Soutien pour les dynamiques participatives

Une convention de partenariat et ...

Opérateurs algériens. Quels sont les enjeux économiques?

Le baril du pétrole plafonne ...