Accueil » ACTUALITE » Après le lifting opéré par le Conseil constitutionnel des résultats des élections législatives. 06 sièges supplémentaires pour les indépendants

Après le lifting opéré par le Conseil constitutionnel des résultats des élections législatives. 06 sièges supplémentaires pour les indépendants

Après 340 recours retenus par le Conseil constitutionnel, désormais les futurs députés sont des universitaires de formation qui siègeront dans le nouveau Parlement et représenteront une majorité de 67,32% qui leur ouvre droit à des portefeuilles ministériels, un groupe parlementaire et des présidences de commissions. Désormais, le taux de participation de ces élections anticipées du 12 juin dernier, s’établit à 23%. A cet effet, les nouvelles estimations fournies par Feniche, font état de 24.453.992 électeurs inscrits sur les listes électorales dont 5.522. 140 votants, ce qui représente un taux de participation de 23%. Les bulletins annulés ont atteint 11.678, selon les résultats définitifs. Le nouveau échiquier politique se dessine par une majorité parlementaire qui propulse le doyen des partis politiques qu’est le FLN comme favori, ce qui a, d’ailleurs, créé la surprise lors de ces élections anticipées du 12 juin dernier, en dépit du boycott et du faible taux de participation. Cet état-major recule après sa large victoire et perd ainsi 07 sièges dans la nouvelle cartographie politique de la future Chambre basse. Le Front est désormais allié avec les indépendants en matière de représentativité, à défaut d’une représentativité populaire, et conscient du net recul de ses principaux ex-alliés avec qui il formait la coalition gouvernementale, dont le RND (exclu à Alger) et le MSP. C’est via la télévision publique EPTV que le président du Conseil constitutionnel, Kamel Feniche, a annoncé aux téléspectateurs algériens, les résultats définitifs, tard dans la soirée du mercredi dernier. Le Conseil constitutionnel a effectivement proclamé, mercredi dernier, les résultats définitifs des législatives du 12 juin et ce, conformément à la nouvelle loi électorale. Celle-ci stipule que «le Conseil constitutionnel doit arrêter les résultats définitifs du scrutin dans un délai maximal de 10 jours à compter de la date de réception des résultats de la part de l’ANIE, après examen des procès-verbaux par des magistrats et conseillers. Sur le taux de participation et le boycott qui ont émaillé ces élections anticipées du 12 juin dernier dans plusieurs régions du pays, il ressort un appui de ce qui a déjà été avancé par Mohamed Charfi, le président de cette Autorité, qui, après sa volte-face, avait révisé sa copie par annoncer le taux de participation à hauteur de 23,3% au lieu de 30%. Revenant à l’essentiel puisque les résultats définitifs des législatives du 12 juin ont été rendues publiques par le président du Conseil constitutionnel, celui-ci a recouru à la télévision publique plutôt qu’à l’Agence étatique qu’est l’APS, pour annoncer les nouvelles modifications et ce, conformément à la loi électorale. Les résultats définitifs, après le lifting opéré du Conseil constitutionnel, amputent le FLN de plusieurs sièges. Ainsi, le Front qui a raflé la mise, perd 07 sièges par rapport aux résultats provisoires proclamés par l’ANIE de 105 sièges. Les Indépendants gardent leur seconde position en dépit de leur exclusion à Alger et le nouveau score remporté est de 84 sièges alors qu’ils étaient à 78 sièges soit 06 sièges supplémentaires. Les résultats définitifs sont comme suit: 65 sièges pour le MSP après avoir obtenu un siège supplémentaire alors qu’il était à 64 sièges, le RND en a gagné un par rapport aux résultats provisoires, alors qu’il était à 57 sièges. MSP : 65 sièges après le rajout d’un siège, le RND est de 58 sièges, le Front El moustakbal: 48 sièges, le Mouvement El Binaa: 39 sièges alors qu’il était à 40 sièges, le Parti voix du peuple de l’ex-député indépendant Osmani est de 03 sièges, le Parti de la liberté et la Justice: 02 sièges, le Parti de la Justice et le développement: 02 sièges, le Parti El Fadjr El Djadid: 02 sièges, le Front de la bonne gouvernance: 02 sièges alors qu’il était de 03 sièges, le Front de l’Algérie nouvelle: 01 siège, le Parti El Karama avec 01 siège, le Parti Jil Djadid de Djilali Sofiane est d’un seul siège. La perte des sièges du FNA de Moussa Touati avec uniquement 01 siège. Signalons l’exclusion des partis politiques tels le TAJ, MPA, El Islah etc… et le boycott des partis tels le FFS, le RCD, le PT, MDS entre autres. Les jeunes de moins de 40 ans ont pu obtenir 136 sièges soit 33,41% suivis des femmes qui ont décroché 35 sièges soit 8.58%. Le président du Conseil constitutionnel, Kamel Fenniche, a annoncé que le Conseil était destinataire de 361 recours déposés par les candidats aux dernières élections législatives du 12 juin. Pour lui et lors de sa prestation télévisée, le rôle du Conseil consiste en l’examen des recours et s’il s’avère que le recours est fondé, une décision motivée sera rendue, soit par l’annulation de l’élection contestée ou la reformulation du procès-verbal des résultats, établi à cet effet et l’annonce du candidat élu de droit». Le Conseil constitutionnel a retenu 340 recours et a rejeté 13 recours non constitués. Il a, en outre, procédé à l’étude de 348 autres dans le fond dont 300 ont été rejetés après examen en raison de l’absence notamment de preuves selon son président. Il a été procédé à l’annulation du scrutin dans des bureaux de vote dans des circonscriptions électorales telles que Bejaia, Tizi-Ouzou et El Bordj, rappelons-le, ce qui a conduit à la modification dans le nombre des sièges dans les wilayas de Batna, Biskra, Djelfa, Bouira, Naama, Boumerdes, Bejaia, Alger, Skikda, Sidi Bel-Abbes, Souk Ahras, Béchar et à l’étranger, notamment chez notre communauté établie à l’étranger (en France). Le président du Conseil constitutionnel avait rappelé, la semaine dernière, lors d’un point de presse, le recours à l’article 271 de la loi relative au régime électoral qui dispose que « Pour l’élection des membres de l’APN, les travaux de la commission électorale de wilaya doivent être achevés, au plus tard, dans les 96 heures qui suivent la clôture du scrutin. Le président de l’ANIE acculé par l’opinion nationale s’est rebiffé et a annoncé devant son mutisme que les résultats de ces élections anticipées ne seront connus que 96 heures, soit 03 jours après le scrutin qu’est le 12 juin. Selon lui, il a été procédé à 41 saisines de la justice et 156 dépassements et 400 recours.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Forum économique algéro-italien au CIC à Alger. Pour un partenariat gagnant-gagnant

L’ambassadeur d’Italie en Algérie, après ...

Relations bilatérales algéro-italiennes .Le Premier ministre italien, Mario Draghi, aujourd’hui à Alger

Mais qu’est-ce qui fait courir ...

Micro-entreprise. Le Salon international prévu au mois de septembre prochain

Dans le domaine de la ...

Propos du Ministre du tourisme sur les vacances des Algériens. Une question de pouvoir d’achat

La saison estivale est bel ...

Grâce présidentielle. Mesures d’apaisement pour 44 hirakistes

Il s’agit, selon le communiqué ...