Accueil » MONDE » Après la mort du militant Nizar Banat. Colère des Palestiniens contre leur gouvernement
People attend the funeral of Palestinian critic Nizar Banat, who died after being arrested by Palestinians Authority's security forces, in Hebron in the Israeli-occupied West Bank, June 25, 2021. REUTERS/Mussa Qawasma TPX IMAGES OF THE DAY

Après la mort du militant Nizar Banat. Colère des Palestiniens contre leur gouvernement

Des affrontements entre manifestants et forces de sécurité palestiniennes ont éclaté samedi en Cisjordanie occupée au troisième jour de protestations déclenchées après la mort jeudi du militant palestinien Nizar Banat, connu pour ses vidéos critiquant l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas. Les manifestant appellent au départ du président palestinien. Des manifestants ont affronté samedi 26 juin, les forces de sécurité palestiniennes en Cisjordanie occupée, au troisième jour de manifestations déclenchées après la mort d’un militant des droits humains détenu par l’Autorité palestinienne. Nizar Banat, un Palestinien de 43 ans, était connu pour ses vidéos postées sur les réseaux sociaux critiquant l’Autorité palestinienne présidée par Mahmoud Abbas, qu’il accusait de corruption. Sa mort jeudi 24 juin, quelques heures après son arrestation par les forces de sécurité palestinienne a suscité l’indignation en Cisjordanie où des manifestants ont appelé au départ du président palestinien. Samedi, quelques milliers de personnes sont descendues dans les rues à Hébron et dans la ville de Ramallah où siège l’Autorité palestinienne. Des pancartes brandies par des manifestants portaient l’inscription: « partez ». Pour le militant palestinien Ismat Mansour, la mort de Nizar Banat n’est que « la pointe de l’iceberg ». « Nous voulons dissoudre le gouvernement et des élections pour que le peuple puisse choisir à nouveau ses dirigeants », a-t-il déclaré, accusant l’Autorité palestinienne de corruption. A Ramallah, des manifestants ont lancé des pierres sur les forces de sécurité mobilisées en masse et qui ont riposté en lançant des grenades lacrymogènes sur la foule. Des milliers de personnes avaient participé vendredi à Hébron aux funérailles de Nizar Banat. « Le peuple veut la chute du régime », a scandé la foule réunie dans la ville où résidait le militant et où il a été enterré dans l’après-midi. Le militant avait été arrêté à l’aube jeudi chez son oncle à Dura, puis conduit en détention, selon sa famille qui accuse les forces de sécurité palestiniennes de l’avoir « assassiné ».

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Covid-19. La Chine annonce un allègement général des restrictions

Après un allègement des restrictions ...

Mort de Shireen Abu Akleh. Al Jazeera soumet l’affaire au procureur de la CPI

La chaîne de télévision qatarie ...

Covid-19, grippe et bronchiolite. La France face à une «triple épidémie» inédite

Entre une neuvième vague de ...

Etats-Unis. Au moins 25 millions d’Américains menacés par le mauvais temps

«Une succession d’orages graves ? ...

Iran. Plus de 300 morts depuis le début des manifestations

Un premier bilan officiel, qui ...