Accueil » ACTUALITE » Après deux ans d’exception, retour au système habituel dans l’enseignement. Rentrée des classes pour 11 millions d’élèves

Après deux ans d’exception, retour au système habituel dans l’enseignement. Rentrée des classes pour 11 millions d’élèves

La dernière épine qui pesait sur les pieds des écoliers, a été donc levée par le ministère de l’Education nationale. Une rentrée des classes pour le moins «normale», ce mercredi, sur le territoire national, après deux années «exceptionnelles» dues au Covid et ses corollaires: les mesures sanitaires et le système pédagogique à double vacation. Ce qui a changé. D’abord, l’introduction de l’anglais dans le cycle primaire. Ensuite, les mesures visant l’allègement du poids du cartable de l’élève, à travers la généralisation des tablettes numériques. Ainsi, près de 11 millions d’élèves rejoignent, ce mercredi, les bancs de l’école, à l’occasion de la rentrée scolaire 2022-2023, répartis sur 30.000 établissements scolaires à travers le territoire national. Après le net recul du Covid et l’abandon des gestes barrières, le système des groupes n’a plus en effet de raison d’être maintenu pour la rentrée scolaire 2022-2023. Durant la crise sanitaire, les écoles ont rouvert avec le système de groupes d’élèves restreints afin de réduire les risques de contaminations. Ce fut alors une aubaine tant pour le personnel enseignant qui sera soulagé par la pression de la double vacation que pour les élèves contraints de faire face à la surcharge. Le ministère de l’Education nationale décide enfin le retour au système d’enseignement normal d’avant-Covid. Tout compte fait, cette année scolaire sera marquée par le retour au système d’enseignement habituel, après deux ans d’organisation exceptionnelle imposée par la pandémie Covid-19. Ce sera aussi l’année de la disponibilité de manuels scolaires et de livres mais aussi de régularisation de dossiers de l’allocation de scolarité de 5.000 DA qu’accorde annuellement l’Etat aux élèves des familles déshéritées sans revenu ou dont le revenu est limité outre le renforcement de l’impression des livres afin de répondre à la demande et éviter les pénuries. Quelque 425.625 nouveaux élèves vont rejoindre la première année du cycle primaire, un cycle qui verra, pour cette rentrée, plusieurs nouveautés notamment l’introduction de la langue anglaise pour les classes de 3e année, outre la prise de mesures devant alléger le poids du cartable scolaire. Parmi les équilibres décidés en vue d’alléger le poids du cartable scolaire, figure la dotation de plus de 1.600 écoles en tablettes électroniques en sus de l’utilisation d’un deuxième exemplaire du manuel scolaire « Kitabi » (mon livre) pour les 3, 4 et 5e années primaires qui sera conservé dans les tiroirs et les armoires au niveau des établissements. Le ministre De l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, avait indiqué récemment qu' »en application des instructions du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, pour trouver des solutions définitives au problème de poids du cartable scolaire, plusieurs mesures ont été prises, la plus importante étant la mise à disposition de tablettes électroniques au profit de 1.629 établissements, dans une première étape, en attendant la généralisation progressive de l’opération à l’avenir ». Pas moins de trois millions d’écoliers (de la 1ère à la 3ème année primaire) bénéficieront, ainsi, d’un deuxième exemplaire du manuel scolaire, un livre téléchargeable d’ailleurs en format numérique. Pour ce qui est de la langue anglaise, les services concernés ont finalisé l’impression du manuel scolaire dédiée à l’enseignement de cette matière, intitulé « My book of english » (mon livre d’anglais), un manuel dont la conception a été confiée au Conseil national des programmes, et validée par le ministère de l’Education nationale. Distribué par l’Office national des publications scolaires (ONPS), ce manuel est également disponible « en version braille » pour permettre aux élèves malvoyants d’apprendre cette langue. S’agissant de l’encadrement, le ministère de tutelle a recruté plus de 5.000 enseignants contractuels de langue anglaise, ayant suivi une formation préparatoire sur « la méthodologie d’enseignement de la langue anglaise, la psychologie de l’enfant ainsi que la législation scolaire, la gestion des valeurs et les pratiques pédagogiques ». Les diplômés des Ecoles normales supérieures des enseignants (ENS) ont également été recrutés par « voie de détachement ». D’autres mesures pédagogiques sont également prises. Il s’agit entre autres de l’introduction de la filière Arts pour les élèves de la 2e année de l’enseignement secondaire général et technologique, composée d’un tronc commun Arts et d’un tronc commun Sciences et techniques. La filière Arts qui se déroule sur deux années d’études, comporte quatre spécialités au choix, à savoir musique, arts plastiques, théâtre et cinéma audiovisuel. Les élèves de 2e année secondaire, orientés vers cette filière, étudieront des matières dans le domaine des arts, en plus des matières habituelles, un parcours devant être couronné par un Baccalauréat artistique dans l’une de ces 04 options. S’agissant des cantines scolaires, le ministre de l’Education nationale avait affirmé récemment que le taux de couverture des établissements scolaires par les cantines avoisinait les 90%, exprimant son attachement à la nécessité d’ouvrir les cantines dès la rentrée scolaire et de fournir des repas chauds pour les élèves. Le secteur de l’Education prévoit la réception de 587 cantines scolaires au cycle primaire, 86 nouveaux établissements au régime de demi-pensionnat (59 au cycle moyen et 27 au secondaire), en plus de 13 établissements au régime d’internat en prévision de cette rentrée scolaire. Selon les chiffres du ministère de l’Education nationale, le nombre des établissements éducatifs sera porté à 28.839 établissements, dont 20.272 écoles primaires, 5.909 collèges et 2.658 lycées, sachant que la plupart de ces établissements disposent de cantines scolaires. Dans le domaine de la solidarité sociale, M. Belabed a affirmé que plus de 04 millions d’élèves bénéficieront de manuels scolaires gratuits et de la prime de solidarité scolaire estimée à 5.000 DA.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Avantages accordés aux investisseurs par l’AAPI. Près de 160 secteurs d’activités exclus

Algérie–investisseurs pourquoi ça ne marchait ...

Rencontre du FLN et suspension surprise des travaux. Incidents verbaux et vive contestation

Une réunion, regroupant les cadres ...

Hassi Mefsoukh. Le président de l’APC soulève le problème du «manque de foncier de l’habitat rural»

Sise à plus de 30 ...

La piste d’une gestion en intérim de la commune de Bousfer se précise. L’incompatibilité d’humeur se poursuit entre le maire et certains de ses élus

La situation de blocage que ...

En raison de la crise diplomatique avec l’Algérie. Les factures salées de l’Espagne

Déjà, acheter de l’Espagne devait ...