Accueil » ACTUALITE » Appel à la grève de l’Union nationale de l’ordre des avocats. Les robes noires récidivent

Appel à la grève de l’Union nationale de l’ordre des avocats. Les robes noires récidivent

Suite à l’appel lancé par leur organisation, les avocats ont débrayé, hier, au niveau de la cour de Tipaza avec comme toile de fond le système fiscal qui leur a été imposé dans la dernière loi de Finances 2022. Les affaires des mineurs où la présence d’un avocat est obligatoire ont été gelées, hier, à cause de la forte contestation des robes noires. La cour de Tipaza a été désertée, hier, par les protestataires qui, cette fois-ci, ont ciblé les affaires criminelles et celles des mineurs pour frapper fort. Selon Me Abdelkrim Bouchami que nous avons joint hier, celui-ci se dit répondre à l’appel lancé par l’UNOA, Union nationale de l’ordre des avocats représentant les 60.000 avocats affiliés à cette organisation et repartir sur le territoire national pour le suivi de ce mouvement de débrayage au niveau de la cour de Tipaza, selon notre interlocuteur. Cette cour était happée, selon notre constat de visu, et prise d’assaut la semaine dernière, à cause de la multitude de dossiers d’appels introduits par les avocats et les plaignants suite aux jugements prononcés par des juges du tribunal de Cheraga. Alors qu’on croyait cette problématique résolue après pourparlers entre la tutelle et le ministère des Finances, les protestataires reviennent à la charge. Néanmoins, signalons que le garde des sceaux, Rachid Tebbi, interpellé par la presse au niveau de la chambre basse, a jugé cette disposition d’imposition d’impôts irrévocable.
Toutefois, les récidivistes sont revenus hier à la charge pour déserter les tribunaux. La «grève illimitée» des avocats a été décidée dès le 8 janvier dernier à l’issue de «l’assemblée générale extraordinaire» des Ordres des avocats. Le président de l’Unoa, avait motivé cette démarche «inédite», prise à l’unanimité des membres de la corporation, par le refus de voir la charge fiscale passer de «12% à un maximum de 35%» suite à la suppression de l’application de l’impôt forfaitaire unique (IFU). D’autant que l’Unoa se dit toujours disposée à «discuter» d’une éventuelle refonte de la fiscalité, voire même de l’augmentation de l’imposition dans des «propositions acceptables», selon certains avocats que nous avons joint hier par téléphone. Maître Brahim Tairi avait, pour sa part, déclaré que l’Unoa était favorable à un système d’imposition à la source, où «chaque avocat paie l’impôt en fonction du nombre d’affaires. Nos interlocuteurs restent catégoriques dans le cas de non aboutissement de leurs doléances sur la problématique fiscale en ces temps de vaches maigres où même les honoraires de certains avocats ont frôlé l’hérésie laissant le simple justiciable livré à lui-même face à la justice. Toutefois rien n’entravera ce débrayage devant le black-out opposé par la tutelle sur ces mesures introduites par la loi de Finances 2023 et «un élargissement du mouvement pourrait être envisagé». La paralysie pourrait, crescendo, se propager au niveau de tous les tribunaux suite à l’appel lancé, jeudi dernier, par l’Unoa qui, en outre, «a mis en garde de sanctions disciplinaires contre les avocats qui entraveraient l’appel à la grève». Il est primordial de souligner que certains avocats généreux et magnanimes ont assuré des plaidoiries bénévolement pour des journalistes, hirakistes et citoyens plus démunis, nous dit notre interlocuteur Me Bouchami

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Conseil du Gouvernement. L’Agence Algérienne de Promotion de l’Investissement à la rescousse du tourisme

Dans le cadre du suivi ...

Congrès national des architectes agréés à ESHRA. Pour une déontologie de l’architecte

Les architectes agréés ont tenu ...

Selon le journal officiel. Reprise des levées d’immunité pour plusieurs élus

Les parlementaires qui nous ont ...

Tourisme et Sport. 6ème foulée des gazelles algériennes

En prévision de la journée ...

Le SITEV du 30 au 02 juin à la Safex. Une opportunité aux professionnels du tourisme

Le Salon international du tourisme ...