Accueil » RÉGIONS » APC de Mostaganem. Le Maire table sur la démocratie participative

APC de Mostaganem. Le Maire table sur la démocratie participative

Depuis son installation, Mr Mechri Ould Abed, président de l’Assemblée populaire communale de Mostaganem, affiche de l’ambition afin d’impulser le développement de la ville qui est le chef-lieu de la wilaya. A la tête d’une assemblée stable, issue des dernières élections, étape du renouveau de l’Algérie, le maire tente de rompre avec les pratiques des quatre mandats précédents par l’implantation de nouveaux mécanismes de gestion. En effet, le premier magistrat de la ville exploite dûment les potentialités humaines dont est composée son assemblée. Il y a à l’APC beaucoup de jeunes diplômés comme il y a des jeunes femmes, tous avec l’ambition de moderniser la ville pour la placer au rang d’une ville belle, verte et sécurisée. Mostaganem aspire à un standing et cette aspiration est devenue un objectif majeur sur la feuille de route de cette nouvelle APC. C’est ainsi que pour rompre avec la morosité du passé, pour redonner à la municipalité son rayonnement économique, social et culturel, l’APC change de méthode et prône des changements dans le management au profit d’un meilleur cadre de vie pour les 170 000 habitants de Mostaganem. Pour cela, le Maire passe forcément par la voie de la démocratie participative. Avec son exécutif et quelques directeurs, le Président reçoit pour la seconde fois les membres de la société civile afin d’en faire un partenaire pour le développement local. Pour Mr M.Ould Abed, le développement de la municipalité doit compter sur ce que peut apporter le mouvement associatif qui selon lui est un vecteur utile à une gestion cohérente. En cette après-midi du 19 juin 2022, les acteurs du mouvement associatif, très enthousiastes, ont admiré d’abord l’initiative de cette main tendue du Maire de Mostaganem. Un fructueux et riche débat s’est instauré avec des échanges sur plusieurs aspects du développement local. En effet, les présidents d’associations présents, ont soulevé plusieurs sujets relatifs à l’environnement, le transport, la voirie, l’urbanisme, le mobilier urbain, la signalisation routière, le commerce informel, la réhabilitation du vieux bâti, les démolitions, l’organisation de la ville et la promotion de la démocratie participative. Le maire a affiché une satisfaction quant à l’approche préconisée par les intervenants mais il a également mis en exergue sa vision managériale pour arriver aux objectifs assignés. Il a évoqué à l’assistance, le soutien que l’APC reçoit du chef de l’exécutif qui lui-même reste très attentif au développement du chef-lieu. Ce qu’il faut retenir, c’est que ce Maire professe un avenir autre à la municipalité par la réorganisation des services. Après le cycle de formation duquel les maires de la wilaya ont bénéficié, celui de Mostaganem est en train de réhabiliter les missions que la municipalité a perdues et reste dans l’accomplissement du devoir d’écouter les propositions pour une gestion harmonieuse. A la fin, il a beaucoup loué ce partenariat positif.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. Les constructions illicites renaissent sous une autre forme

A Mostaganem des milliers de ...

Mostaganem. L’abandon des cimetières continue à agacer les citoyens

La gestion des cimetières de ...

Circulation routière à Mostaganem. Les bilans du massacre routier sont terrifiants

Les accidents meurtriers de la ...

Haut Conseil de la Jeunesse à Mostaganem. Les représentants ont du pain sur la planche

A l’instar des autres wilayas ...

Etudiants étrangers à Mostaganem. GISB ELECTRIC prépare ses délégués pour son projet africain

La valorisation du secteur de ...