Accueil » RÉGIONS » Annaba. La saison estivale et le mois de Ramadhan à l’étude

Annaba. La saison estivale et le mois de Ramadhan à l’étude

Deux dossiers importants ont été étudiés dans la journée d’hier par les membres élus de l’APW de la wilaya d’Annaba. Ces dossiers concernent la Direction du tourisme et celui des préparatifs du mois de Ramadhan. Dans une intervention rapide, le wali de la wilaya d’Annaba a exhorté les présents à prendre en charge les préoccupations de tous les citoyens à tous les niveaux, de leur apporter assistance surtout en ce mois sacré du Ramadhan. Il a insisté sur les contrôles pour mettre un terme à un secteur commercial anarchique. Aussi, il a invité les responsables concernés à prendre toutes les sanctions qui s’imposent afin de pouvoir combattre les commerçants indélicats qui profitent en ce mois pour augmenter les prix qui saignent les citoyens déjà très éprouvés par les augmentations enregistrées en ce début d’année, une augmentation qui a touché tous les produits de large consommation. Le wali a adressé un réquisitoire à l’envers des responsables du secteur touristique, en disant que la saison estivale ne peut être amorcée que si l’on y mettait tous les moyens pour assainir la ville d’Annaba. Cette dernière, par endroit, croule sous le poids des ordures. Le citoyen, faute d’un ramassage planifié, crée chaque jour des décharges anarchiques qui fusent des odeurs nauséabondes. «Il a dit en substance que l’on ne peut entamer une saison estivale alors que la ville est sale. A cet effet, les responsables de l’EPIC sont appelés à partager les travaux entre les différents ouvriers qui composent cette entreprise créée, à juste titre, pour rendre la propreté de la ville d’antan. Abordant la saison estivale, les membres ont indiqué que la ville dispose des atouts indéniables qui peuvent lui permettre de recevoir des touristes de toutes les villes de l’intérieur. Onze plages seront mises à leur disposition. Les plages de la wilaya d’Annaba accueillent chaque année des milliers d’estivants qui aiment se prélasser sur les plages de Sidi Salem, Seraidi, Djenane El Bey, la Caroube Chapui, Chetaibi etc… Lors de ce conclave, les membres ont pris la décision de créer une autre route qui mènera sur la plage de Sidi Akacha. Pour rappel, la wilaya d’Annaba a, en matière d’infrastructures hôtelières, pas moins de 35 hôtels dont certains de haut standing qui totalisent plus de cinq mille lits. Une commission a été créée pour superviser les préparatifs de la saison estivale qui sera lancée au cours du mois de juin prochain. Enfin, signalons que la tenue de cette session APW a été rehaussée de la présence du président d’APW et de plusieurs directeurs exécutifs qui ont invité à présenter leur bilan d’une année. Les présents ont étés sommés de déployer plus d’efforts afin que cette ville retrouve les bonnes manières d’antan. Pour ce faire, il faut mettre en action tous les moyens humains et matériels en action.

À propos Tahar BOUDJEMAA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ain El Kerma (El Tarf). Réparation du chauffage central de l’école «Bouhawat Mohamed»

Se conformant aux instructions données ...

Réalisation d’une double voie ferrée reliant Annaba à Bled El Hadba. 20 familles relogées

Dans le cadre du projet ...

Coupe d’Afrique. Des écrans géants installés à El Tarf et El Kala

En exécution des instructions de ...

El Tarf. Soirée artistique à l’occasion du Nouvel An Amazigh

A l’occasion de la célébration ...

El Tarf. 470 comprimés hallucinogènes saisis à Drean

Deux trafiquants de drogue ont ...