Accueil » ORAN » Aménagement du territoire. La répartition du temps de films vidéo consacrés aux petites communes soulève des débats

Aménagement du territoire. La répartition du temps de films vidéo consacrés aux petites communes soulève des débats

L’assistance à l’APW, en majorité des élus et des membres de l’Exécutif de wilaya, a eu droit, ce lundi, en plus de 68 minutes, à des projections vidéo sur l’aménagement du territoire dans plusieurs communes de la wilaya d’Oran, à l’occasion du déroulement de la Session ordinaire bis, en présence du wali, Sayoud Said. La Commission de l’APW, chargée de préparer le dossier et le soumettre aux débats, a présenté un «état de lieux» des plus édifiants et navrants à la fois sur la situation qui prévaut dan le domaine de l’éclairage public, des routes, des réseaux d’assainissement et des ordures ménagères au niveau de certaines communes sauf qu’elle n’a pas réservé autant de temps de projection de film nécessaire pour les petites communes telles Hassi Mefsoukh et Ain Bia. Ainsi donc, des grandes communes comme Arzew qui, à titre exemple, a bénéficié de plus de 17 minutes de projection vidéo ou encore Bir El Djir dont le temps de projection vidéo a dépassé les 09 minutes selon quelques représentants de communes présents qui ont enregistré dans leur agenda, le temps de projection par communes. Il n’est pas inutile de supposer que ce qu’on peut qualifier comme «grandes communes» ou présentées en tant que telles, ont un taux d’audition meilleur, comparé à celui d’autres communes. Le wali et l’APW ont pu donc suivre, constater et enregistrer les notes avec une grande attention qu’on leur connaît sur les différents problèmes ou lacunes sur l’aménagement du territoire, soulevés par les images vidées pour pouvoir user de son autorité afin d’intervenir énergiquement pour dégager les solutions adéquates. Une commune comme Ain Bia dont certains pourraient prétendre qu’elle n’aurait pas probablement la même dimension de superficie ou de population que Bir El Djir, Oran, Ain el Turk ou encore Bousfer, a bénéficié de pas moins de 1,50 minute de temps de projection, au moment où pour l’autre commune citée dans le dossier, à savoir Hassi Mefsoukh, c’était pas plus de 50 secondes selon les cadres communaux présents. Certains responsables de communes à qui la projection a consacré un temps qu’ils ont considéré «minime», n’ont pas moins caché leur déception et ont donné l’impression de ne pas se sentir du tout dans leur peau. Ils disent avoir été «surpris» par la répartition de temps des images de leurs communes. «On aurait souhaité que les autres préoccupations de l’aménagement du territoire de telles communes, bizarrement non apparues  lors de la projection vidéo, puissent être rattrapées et relevées de manière à permettre au pouvoir exécutif local, incarné par le wali, d’avoir un large aperçu sur le développement local au niveau de ce que certaines pourraient qualifier de «petites communes», a souligné, en marge de la session, un cadre d’une commune concernée. «En quoi pourrait-elle renseigner une projection de films vidéo de 30, 40, 50 secondes voire une ou deux minutes sur l’état de l’aménagement du territoire d’une commune de la deuxième wilaya du pays», s’est-il interrogé. Selon des concepteurs, la répartition des images est un facteur d’efficacité, d’exploration et de recherches des véritables dysfonctionnements. Un classement par communes, concernant le temps de projection vidéo sur ce dossier, mériterait d’être établi.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Un grand «Défi» lancé à Mers El Hadjadj. Redorer le blason terni aux plages de la Côte- Est

Il ne se passe pas ...

Ouverture du «Premier» Salon international de l’Artisanat à Oran. Des branches de l’Olivier de Palestine en guise de reconnaissance à l’Algérie

Quelle meilleure illustration de la ...

Zitouni préside une réunion à quelques jours de l’Aïd El Kebir et de la saison estivale. Objectif : assurer la disponibilité des produits

Faut-il se passer et sacrifier ...

Les deux autres «Grands» projets d’Oran. Dépollution du Lac de Dhaya Morsli et construction de la Stèle d’El Emir

Outre les projets d’investissement en ...

14 stations de dessalement opérationnelles et plusieurs projets en cours de construction. 3,7 millions m3/jour de production d’ici fin 2024

Quel avenir pour les ménages ...