Accueil » ORAN » Alors que quelques mois nous séparent des JM 2022. La ville n’est pas encore prête

Alors que quelques mois nous séparent des JM 2022. La ville n’est pas encore prête

El Bahia qui s’apprête à accueillir un événement international, à savoir les Jeux méditerranéens, la situation des cités est déplorable du point de vue sanitaire. En effet, les habitants des cités affirment qu’ils désespèrent de voir un jour les rues de leur ville retrouver leur charme, en dénonçant aussi le laisser-aller de ceux qui réalisent des travaux. Et pourtant, les autorités locales ont alloué d’importantes enveloppes pour permettre d’avoir des ruelles praticables à la circulation, mais le constat est tant amer que les usagers préfèrent s’éloigner et éviter d’aller passer de bons moments dans des quartiers plus calmes et où la propreté est de mise et le commerce est florissant. Alors qu’on devrait entamer la saison estivale dans les meilleures conditions, les touristes venant de l’intérieur du pays comme ceux venus d’outre-mer, nombreux ceux qui sont fâchés voire désappointés de l’état de déliquescence des rues d’El Bahia, en particulier celles des quartiers comme Les Amandiers et aux abords des édifices tel l’Opéra d’Oran où jonchent quotidiennement des amas d’ordures sur les côtés des escaliers d’entrée, sans que personne ne s’en soucie, d’autant plus que ce monument se trouve en face de la Mairie d’Oran. A part peut-être les rues principales qui gardent un certain aspect bitumé, les autres sont dans un état de délabrement très avancé et les citoyens rencontrés sur les lieux disent ne rien comprendre à cet abandon.
En fait, le point noir demeure l’état déplorable des rues défoncées, truffées de nids-de-poule, crevasses, ce qui rend cette région de la ville moins attractive côté commercial. Or, la situation suscite vraiment l’inquiétude, étant donné que ce qui est observé, ne laisse personne indifférent. En effet, il ne suffit pas de préparer le complexe sportif mais il faut donner une image radieuse de la ville et du pays en général.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les autorités locales mènent un combat contre les points noirs. 1.400 bacs à poubelle seront installés

En vue d’organiser des Jeux ...

Manque de lieu de détente à l’AADL Ahmed Zabana. Une forêt de béton, un dortoir et c’est tout

La saison estivale est passée ...

Batiwest-Expo 2021. Un événement qui tombe à point nommé

«Quand le bâtiment va, tout ...

Plusieurs actes doivent être pris pour organiser le secteur. Le transport en commun, un mal oublié

Après deux années, durant lesquelles, ...

Le grand boulevard envahi par les vendeurs à la sauvette. La cité AADL «Ahmed Zabana» vit l’anarchie

Ils sont à chaque fois ...