Accueil » SPORT » Alors que Djamel Belmadi en a fait ses priorités en 2023. Bilan en demi-teinte pour Aouar et Gouiri

Alors que Djamel Belmadi en a fait ses priorités en 2023. Bilan en demi-teinte pour Aouar et Gouiri

Leur arrivée chez les Verts après avoir presque tout connu en bleu aura, incontestablement, été l’un des coups gagnants de l’ère Belmadi. Or, à l’heure des bilans du récent stage et de l’entrée en matière dans les exigeantes éliminatoires de la Coupe du Monde 2026, Houssam Aouar et Amine Gouiri n’ont pas vraiment eu l’influence espérée lors de cette fenêtre internationale de novembre. Titularisé face à la Somalie, l’actuel milieu de terrain de l’AS Roma, remplaçant ce week-end face à Udinese, n’a jamais su tirer son épingle du jeu, balbutiant le football qu’on lui connait. Ce presque non-match de Houssam Aouar lui a, rapidement, valu une sanction sportive dans la mesure où, pour la seconde rencontre de cette trêve internationale, le sélectionneur national l’a laissé sur le banc tout au long de la confrontation face au Mozambique. Et si un patron technique de la trempe de Belmadi a choisi de le laisser hors des onze, voire des seize concernés par ce gigantesque combat physique sous une chaleur qui n’est jamais descendu sous les 32°, c’est qu’il a été tout aussi déçu de son indigeste prestation sur l’herbe du stade Nelson-Mandela. Ce n’était, pourtant, ni faute de temps de jeu, encore moins en raison d’une quelconque adversité de haut niveau puisque l’homme aux 234 matches sous le maillot de l’Olympique Lyonnais avait été laissé sur la pelouse toute la durée de la rencontre face à la 196ème nation mondiale et le plus faible challenger africain de l’heure ! Et quand bien même certains voudraient mettre en exergue une éventuelle «mauvaise» utilisation dans le onze, la palette technique du joueur en question, son expérience des grands rendez-vous européens et sa flexibilité en tant que milieu de terrain devaient lui permettre de briller face à un sans-grade du continent. Cependant, ce qu’on a vu, jusqu’à l’heure, de Houssam Aouar ne correspond pas vraiment aux énormes attentes autour de sa venue et la plus-value espérée de par son statut sur la scène internationale ! La même critique concerne aussi son jeune «frère» Amine Gouiri qui n’a impressionné personne en dépit de la confiance aveugle du sélectionneur qui lui a offert deux titularisations au cours de cette entrée en matière dans les éliminatoires du Mondial-2026. Encore que Aouar a déjà ouvert son compteur but, en amical face au Cap-Vert au moment où l’attaquant rennais a, au mieux, placé une balle sur le poteau, à Maputo. Un bilan forcément très maigre pour un crack (48 buts avec les Bleuets en 74 sélections) placé sur le flanc gauche pour tenter de dynamiter l’arrière-garde adverse par son sens de la percussion, du drible et des échappées en profondeur.

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le MCO joue très gros face à l’US Souf. Belatoui: «Il faudra faire très attention …»

Dans sa quête de maintien, ...

Bouzidi motive ses joueurs avant de recevoir l’USS MCO: Motrani, Guenina et Salah toujours convalescents

De nouveau hors de la ...

La FAF n’a pas (encore) trouvé le successeur de Belmadi. Petkovic, choix par défaut ?

Près d’un mois après l’humiliante ...

A la faveur du point acquis de haute lutte à Béchar. Le MCO retrouve un brin de sérénité

Il fallait voir les larmes ...

Pour avoir perdu 40 points et dégringolé de 13 étages. L’Algérie chute à la 43ème place mondiale!

Comme il fallait bien s’y ...