Accueil » Point de Vue » Algérie- Chine N’y a pas mieux que ça !

Algérie- Chine N’y a pas mieux que ça !

Les relations algéro-chinoise pourraient bien constituer une référence en matière de relation diplomatique entre deux pays, qui se respectent et s’entendent, mutuellement. Une coopération justement ayant pris pour socle infaillible l’intérêt réciproque et la coopération à tous les niveaux et dans presque tous les domaines. Les bonnes relations algéro-chinoises ont une longue histoire qui prend racine, tout au début de la fondation de la jeune république populaire de Chine, issue d’une longue guerre civile alors que l’Algérie luttait à cette époque avec véhémence pour sa liberté et son indépendance. Dès le déclenchement de la guerre de libération, la Chine de Mao Tsé Toung était de facto devenue un allié sûr et infaillible de la révolution algérienne. La coopération entre le FLN et le parti communiste chinois de l’époque n’avait pas besoin d’être démontrée. Puisque les annales de l’histoire en avaient assez évoqué sur ces relations. Après l’indépendance, ces bonnes relations vont passer à un niveau supérieur, celui de «très» bonnes relations. En cette époque la question de créer un front «mondial» était devenue nécessaire afin de coopérer à la lutte contre les ingérences impérialistes de l’Occident, dans les affaires intérieures des pays émergents -par rapport à cette époque- Ces ingérences portaient gravement préjudice aux intérêts nationaux de ces pays que l’on va désigner par l’attribut de «pays du tiers monde». Grand pays avec des ambitions démesurées, la Chine va trouver dans ses anciens alliés des pays sûrs en vue de mettre en œuvre un vaste chantier de coopération pouvant équilibrer les relations avec le monde occidental. Depuis sa fondation, il y a plus de 70 ans, la Chine nouvelle a réussi avec éclat à devenir une puissance économique et technologique, hors pair. Pis encore, elle a réussi à se constituer une force mondiale défiant la puissance occidentale dans son existence. L’Algérie avait de son côté réussi à faire de cette puissance un allié stratégique dans tous les domaines. La production technologique chinoise, avec sa touche et ses propres spécificités, s’est imposée sur le marché international et l’Algérie pourrait bien profiter de cet élan technologique, grâce aux contacts, afin d’enrichir et diversifier son capital expérience. L’Algérie de par son expérience diplomatique riche et diversifiée avait, tout le temps, su exploiter en sa faveur les bonnes relations qui finissent toujours par rapporter un plus au profit des hauts intérêts à la nation. Elle a également su avec brio tenir au respect certains pays qui estiment à tort, que l’Algérie serait une arrière-cour, sans plus…

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Corruption: Quel rôle pour la société civile ?

La meilleure des définitions que ...

Le Ramadhan: Un mois très dur pour les ménages

Au moment où le mois ...

«Djamaa El Djazaïr» Haut lieu de tolérance et contre l’extrémisme

Pour prouver le faut, il ...

Feuille de route pour une nouvelle république

Ô ! L’Algérie terre des ...

Le 24 février, une date souveraine

Deux grandes dates faisant partie ...