Accueil » RÉGIONS » Akbou (Béjaïa). L’hôpital Akloul Ali se dote d’une centrale de production d’oxygène

Akbou (Béjaïa). L’hôpital Akloul Ali se dote d’une centrale de production d’oxygène

L’hôpital Akloul Ali d’Akbou s’est doté, depuis hier, d’une centrale de production d’oxygène et ce, grâce à la généricité de bienfaiteurs et investisseurs locaux. En effet, à peine vingt quatre heures après le lancement d’un appel sur les réseaux sociaux, une somme de 15 millions de dinars a été collectée et la commande a été faite pour l’acquisition de ce matériel. Dans la journée d’hier, cette centrale de production d’oxygène a été installée et les techniciens effectuaient déjà des essais pour sa mise en marche qui devait s’effectuer dans l’après-midi. « Cette station d’oxygène est d’une capacité de 9,5 mètres cubes/heure, elle permet de produire une bouteille et demi d’oxygène toutes les heures, soit d’une capacité de 30 bouteilles par 24 heures, ce qui reste suffisant pour l’alimentation jusqu’à une vingtaine de malades », nous a affirmé M. Bouzid Lounis, technicien chargé de l’installation de cette centrale qui nous a précisé que « cette machine devait être opérationnelle dans l’après-midi d’hier ». Rappelons que ce même hôpital a fait face, durant la journée de dimanche dernier à une rupture totale d’oxygène qui a engendré la mort de 07 malades atteint de Coronavirus. L’hôpital n’a été ravitaillé en oxygène qu’à partir de 22 heures par un camion acheminé depuis la wilaya de Laghouat qui a été d’un grand soulagement pour les malades et le personnel médical et paramédical mis sous pression. Si l’hôpital Akloul Ali va être soulagé après l’installation de la centrale de production d’oxygène, il n’en demeure pas moins que les autres structures sanitaires font face à une véritable crise d’oxygène durant ces derniers jours. Des structures sanitaires qui font face à un véritable afflux de malades atteints de Coronavirus, une pandémie qui ratisse large en ce moment qui oblige prudence et prévention.

À propos Hocine Smaali

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Massacres du 17 octobre 1961. Un crime d’Etat

L’Algérie célèbre aujourd’hui le 60e ...

Propos attribués à Emmanuel Macron sur l’Algérie. Le dérapage de trop !

A quelque mois des présidentielles ...

MO Béjaïa. Démission collective des actionnaires de la SSPA

Les actionnaires de la SSPA/ ...

La LADDH a lancé un appel pour indentification des corps. Des harragas de Béjaïa ont péri en mer

Ils sont partis depuis Oran ...

Il leur a promis une loi de reconnaissance et réparation. Réélection de Macron: Les Harkis à la rescousse

Le pouvoir français continue dans ...