Accueil » ORAN » Aîn El Tûrk. 10 milliards de cts pour retrouver l’éclat de la cité balnéaire

Aîn El Tûrk. 10 milliards de cts pour retrouver l’éclat de la cité balnéaire

Afin de redorer le blason de la ville balnéaire d’Aïn El Tûrk et lui rendre son éclat d’antan, 10 milliards de centimes ont été dégagés par les autorités locales, indique le chef de daïra, M. Melouk Omar. Connu pour être parmi les plus beaux sites balnéaires de la corniche oranaise qui faisait la fierté de ses habitants, Aïn El Türk a beaucoup perdu de son charme, suite à la naissance de quelques points noirs ayant défiguré l’image de la ville. Pour leur part, les habitants éprouvent un profond sentiment de marginalisation, malgré le fait que plusieurs projets d’ordre touristique ont été érigés sur le territoire de la daïra sauf que le chômage règne en maître. «Malgré nos requêtes auprès des autorités aussi bien communales que de wilaya, notre situation reste la même», a fulminé un trentenaire, en chômage. L’agglomération, qui ne fait que s’étendre et devenir plus peuplée, est pratiquement dans l’impasse. «Le nombre des habitants d’Aïn El Türck a augmenté sensiblement depuis le dernier recensement. La taille de la localité devient également plus importante.
Les autorités sont conscientes de cette situation mais la réaction tarde à venir’’, a-t-il ajouté. Il est clair que la ville balnéaire doit bénéficier de projets pour améliorer le cadre de vie des citoyens. Et c’est pour cette raison que cette enveloppe a été allouée, estime le chef de daïra qui affirme que la priorité ira pour les zones d’ombre recensées. Il s’agira entre autres de revoir le réseau d’assainissement de certaines zones, la réhabilitation des principaux boulevards et avenues et le lancement des projets qui étaient à l’arrêt. La daïra lancera prochainement les opérations de relogement au niveau des communes de Bousfer et d’El Ançor, où pas moins de 1000 unités seront distribuées au profit des bénéficiaires éligibles. Enfin, la daïra compte sur l’amélioration de l’état sanitaire dans le pays pour pouvoir renflouer ses caisses grâce au tourisme étant donné qu’elle recèle d’énormes potentialités.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Alors que le marché communal demeure inoccupé. Les vendeurs à la charrette préfèrent les rues

En dépit de l’ouverture du ...

Il emboite le pas au poisson frais. Le surgelé également hors de portée!

Le poisson ne se pose ...

Enième coupure d’eau au Pôle urbain Ahmed Zabana. Les colporteurs ambulants jubilent

L’eau ne coule plus dans ...

Distribué en peu de quantité à l’AADL « Ahmed Zabana » La crise du lait en sachet coïncide toujours avec le Ramadhan

Avec l’arrivée de chaque Ramadhan, ...

Premier jour du Ramadhan à l’AADL Ahmed Zabana. Les commerçants en profitent, les citoyens en déclin

Alors que la population oranaise ...