Accueil » RÉGIONS » Agriculture à Mostaganem. Traitements pour neutraliser la mouche de l’olivier

Agriculture à Mostaganem. Traitements pour neutraliser la mouche de l’olivier

Par Charef Kassous
Dans le cadre du programme de vulgarisation et de sensibilisation au profit des agriculteurs, notamment des oléiculteurs sur les différents traitements agricoles, un bulletin d’avertissement a été émis aux fellahs. Ce bulletin avisait les oléiculteurs de la wilaya sur les traitements de l’olivier afin de contrecarrer la mouche de l’olive (Bactrocera oleae). Cette mouche adulte mesure de 04 à 05 mm de long et présente dans la partie apicale de l’aile, une tâche noire qui caractérise l’espèce. L’abdomen est brun-orangé avec des tâches noires. Le thorax est foncé, strié de bandes grises avec une barre blanche. Compte tenu des conditions climatiques irrégulières (température et humidité) ayant sévi au cours de ces derniers jours, stade phrénologique, grossissement des fruits menant au stade réceptif aux attaques de cet insecte, le développement larvaire (03 stades larvaires) a lieu dans l’olive au détriment de la pulpe de l’olive. La larve est un asticot blanchâtre (dans les olives vertes) ou violet (dans les olives noires). Son développement dure de 12 jours en été à 20 jours à 02 mois en automne-hiver. Après quoi, la larve entre en nymphose sous forme de pupe, elle peut rester dans l’olive en saison (été) et la nymphose dure alors environ 12 jours, ou dans le sol pour la dernière génération. En effet, la larve quitte le fruit et tombe au sol. Ainsi, on retrouve les pupes dans les 10 premiers centimètres du sol en automne-hiver, et la nymphose peut durer alors jusqu’à 04 mois. Eu égard à la persistance des conditions climatiques favorables à l’activité de la mouche de l’olive et également aux piqûres observées sur les olives enregistrées au niveau de certaines régions oléicoles, le risque de ce redoutable ravageur demeure toujours sur les variétés d’olivier. Dans ce contexte, les services de l’Institut National de la Protection des Végétaux (INPV) de la wilaya recommandent aux oléiculteurs de prendre, dès que possible, les dispositions nécessaires pour assurer une protection phytosanitaire efficiente, et cela par l’application d’insecticides adéquats et spécifiques. Aussi, l’application des mesures prophylactiques contribue efficacement à court terme et à long terme à la réduction des effectifs de cette mouche en l’occurrence : le ramassage et la destruction des olives piquées, l’anticipation sur la date de récolte qui permet de réduire les niveaux d’infestation des olives et particulièrement celles destinées à l’huile et en dernier, un bon travail du sol par griffage superficiel qui à son tour permet une mortalité des pupes.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. Les constructions illicites renaissent sous une autre forme

A Mostaganem des milliers de ...

Mostaganem. L’abandon des cimetières continue à agacer les citoyens

La gestion des cimetières de ...

Circulation routière à Mostaganem. Les bilans du massacre routier sont terrifiants

Les accidents meurtriers de la ...

Haut Conseil de la Jeunesse à Mostaganem. Les représentants ont du pain sur la planche

A l’instar des autres wilayas ...

Etudiants étrangers à Mostaganem. GISB ELECTRIC prépare ses délégués pour son projet africain

La valorisation du secteur de ...

%d blogueurs aiment cette page :