Accueil » RÉGIONS » Agriculture à Mostaganem. Le secteur oléicole en quête de stratégie

Agriculture à Mostaganem. Le secteur oléicole en quête de stratégie

La wilaya de Mostaganem a enregistré une production de 245 625 quintaux d’olives, à l’issue de la campagne oléicole 2021/2022, a-t-on appris auprès des services agricoles de la wilaya de Mostaganem. En effet, la cueillette d’olives qui a commencé au début du mois d’octobre pour aller jusqu’à son terme à la fin du mois de janvier 2022, s’est déroulée dans de bonnes conditions. Des chiffres, la DSA indiquent que la production est nettement supérieure par rapport aux prévisions puisque l’on note une augmentation de 50%. En raison des variations climatiques, la collecte précédente (2020/2021), n’a produit que 164 880 quintaux d’olives. La récolte a touché 1, 1 million d’arbres productifs répartis sur une surface totale de 6836 hectares occupés par des oliviers en production, le reste, ce sont des jeunes plants en formation. La moyenne de rendement à l’hectare est de 35 quintaux. La plantation d’oliveraies de diverses variétés comme la ‘’sigoise’’ et ‘’Chemlal’’, s’effectue dans les zones montagneuses du Dahra et dans les localités de Bouguirat, Ain Tedeles, Hassi Mameche et Ain Nouissy. En fin de compte, malgré cet essor, la wilaya de Mostaganem ne dispose pas d’huilerie traditionnelle encore moins une usine de conservation d’olives. Le stockage des olives dont une partie est destinée à la consommation locale se fait dans les fermes avant leur transport vers d’autres wilayas. L’oléiculture à Mostaganem n’est pas encore mise à niveau à défaut d’une stratégie industrielle de transformation. Ce secteur doit être planifié afin de le promouvoir. La filière, malgré la nette augmentation de la production, reste encore non performante pour un territoire du bassin méditerranéen. Les autorités de la wilaya doivent prendre conscience que cette filière exige une politique de développement car dans la wilaya de Mostaganem, le potentiel existe bel et bien. L’olive, en dehors de sa consommation traditionnelle, peut être une ressource financière si une politique d’industrie de transformation arriverait à se mettre sur pied à Mostaganem.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Economie à Mostaganem. Des membres du CREA en soutien à l’investissement

Dans un communiqué émanant de ...

Mostaganem. L’ENIV se singularise par des partenariats stratégiques

La nouvelle Algérie amorce ses ...

Sans domicile fixe à Mostaganem. Les raisons de la déchéance

A l’instar des autres wilayas, ...

Campagne contre la cybercriminalité à Mostaganem. Sensibiliser pour mieux se protéger

Dans le cadre de la ...

Mostaganem. La feuille de route du wali dévoilée

A l’occasion de la célébration ...