Accueil » RÉGIONS » Agriculture à Mostaganem. La SRPV lance deux alertes contre des menaces aux agriculteurs

Agriculture à Mostaganem. La SRPV lance deux alertes contre des menaces aux agriculteurs

A l’occasion du lancement de la campagne labours-semailles, la Station Régionale de la Protection des Végétaux (SRPV) de la wilaya de Mostaganem a émis un bulletin d’avertissement, en recommandant à l’ensemble des céréaliculteurs d’utiliser des semences certifiées et de procéder, avant le semis, à une protection de la semence avec des produits appropriés et homologués. Il est à souligner que les semences sélectionnées n’occasionnent aucune maladie sur les grandes cultures alors que les grains de céréales non traités peuvent engendrer des dégâts sur la céréaliculture. Faut-il noter que les céréales ne cessent d’être au centre des préoccupations des responsables du secteur agricole car elles constituent l’aliment de base et le besoin est toujours croissant. C’est ainsi que le gouvernement a placé l’amélioration de la sécurité alimentaire du pays au sommet des priorités. Ce bulletin d’alerte précoce est essentiel à la prévention et protège les champs de céréales. Par ailleurs, le réseau de piégeage installé par la SRPV, a révélé d’importantes captures de la mouche, Cératite Capitata, des agrumes dépassant le seuil de la nuisibilité au niveau des vergers agrumicoles de la wilaya de Mostaganem. A noter que cette mouche provoque également les dégâts sur les pêches, les pommes ou les figues. Les larves de cette mouche, présentes dans le fruit (une dizaine par fruit), font apparaître une tâche marron à sa surface qui s’étend rapidement autour de point de piqûre. Les nécroses se forment, le pulpe devient mou et le maturation s’accélère : le fruit n’est plus consommable et chute. Une fois le fruit au sol, la croissance larvaire continue. Pour lutter contre cet insecte ravageur, les agronomes préconisent le piégeage précoce qui permet de détecter l’émergence des adèles et d’intervenir si nécessaire avec les insecticides «adelticides», avec la mise en place d’un piégeage de masse qui est également pratiqué. On signale que la cératite, une phytopathologie discrète mais ravageuse, s’invite en cette période d’automne dans les vergers. La mouche méditerranéenne en est l’agent pathogène. Mais encore faut-il appréhender l’impact de ce ravageur sur les récoltes et organiser la riposte en temps opportun. C’est ainsi qu’un deuxième bulletin d’avertissement a été mis à disposition des agrumiculteurs. Compte tenu des conditions climatiques favorables à l’activité de cette mouche, les agrumiculteurs sont invités à entreprendre, dès à présent, un traitement adéquat contre ce ravageur, par la pulvérisation d’un insecticide approprié et homologué.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. Les constructions illicites renaissent sous une autre forme

A Mostaganem des milliers de ...

Mostaganem. L’abandon des cimetières continue à agacer les citoyens

La gestion des cimetières de ...

Circulation routière à Mostaganem. Les bilans du massacre routier sont terrifiants

Les accidents meurtriers de la ...

Haut Conseil de la Jeunesse à Mostaganem. Les représentants ont du pain sur la planche

A l’instar des autres wilayas ...

Etudiants étrangers à Mostaganem. GISB ELECTRIC prépare ses délégués pour son projet africain

La valorisation du secteur de ...

%d blogueurs aiment cette page :