Accueil » ORAN » Agressions, vols, cambriolage, trafics de drogues. Des phénomènes qui prennent de l’ampleur

Agressions, vols, cambriolage, trafics de drogues. Des phénomènes qui prennent de l’ampleur

Agressions, vols, cambriolage, trafics de drogues, autant de maux sociaux qui prennent de l’ampleur à Oran et que les services de sécurité essayent de contenir et de réprimer autant que faire se peut. Le phénomène a pris de l’ampleur ces derniers temps et a atteint des pics jamais égalés jusque-là, car dopé par un chômage endémique et une misère extrême qui poussent des jeunes à basculer du mauvais côté. Oran deuxième ville du pays après Alger. Comme toutes les zones urbaines, elle offre de grandes opportunités de développement. Cependant elle attire aussi le regard des malfaiteurs et autres personnes de mauvaise foi. C’est ainsi que ces derniers temps, l’on constate une montée en puissance d’un phénomène qui a disparu un moment (période du confinement). Il s’agit du vol à l’arrachée des téléphones portables et autres gadgets des citoyens par des malfrats à moto qui sillonnent les différents boulevards et ruelles de la ville, ils sont généralement deux sur la moto. Ils observent les passants et prennent pour cible celui ou celle qui a le nez fourré dans son téléphone. Ainsi, ils s’approchent de la personne ciblée par l’arrière ou de face et ils vous arrachent votre portable ou votre sac et démarrent à vive allure. Il est devenu difficile d’utiliser son téléphone portable dans la rue. Les services de police et de gendarmerie interviennent à chaque fois pour interpeller et arrêter criminels et bandits. D’ailleurs, plusieurs opérations combinées des services de police et de gendarmerie ont été menées dans plusieurs quartiers chauds, ces opérations ont conduit à l’arrestation de plusieurs malfrats dont la majorité des repris de justice. Il faut dire que ce bilan et le fruit d’efforts des services de sécurité mobilisés pour lutter contre ce phénomène qui reste un vrai problème, mais pour éradiquer complètement ce fléau tout le monde doit jouer le jeu, ce n’est pas que les services de police ou gendarmerie, mais d’un ensemble à savoir, l’école, la mosquée, la société civile, les parents et le voisinage.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Journée commémorative. 232 ème anniversaire de la libération de la ville d’Oran de la colonisation espagnole

La libération d’Oran en 1792 ...

A quand un transport digne d’Oran

Le transport public n’est pas ...

Journée nationale du chahid. Les sœurs Benslimane ressuscitées

Proclamée officiellement le 18 février ...

Hassi Bounif. Triste constat

Hassi Bounif s’est malheureusement métamorphosé ...

Gardiens de voiture. «Il est grand temps de mettre fin à l’anarchie»

Il semble que le phénomène ...