Accueil » MONDE » Afghanistan. Vers un retrait coordonné des Etats-Unis et de leurs alliés

Afghanistan. Vers un retrait coordonné des Etats-Unis et de leurs alliés

Une page va-t-elle se tourner 20 ans plus tard? Les Etats-Unis et leurs alliés s’orientaient mercredi vers un retrait coordonné de leurs troupes d’Afghanistan, que Joe Biden souhaite voir achevé le 11 septembre prochain, date anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, malgré les craintes d’un retour en force des talibans. « Nous avons atteint les objectifs que nous nous étions fixés. Et maintenant, il est temps de ramener nos forces à la maison.
Le président Biden en parlera dans quelques heures aux Etats-Unis. Et je suis ici pour travailler en étroite collaboration avec nos alliés », a lancé le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken à son arrivée à Bruxelles avant une importante réunion au siège de l’Otan. La ministre allemande de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer a à cet égard déclaré le même jour que les contingents des pays de l’Alliance atlantique quitteraient « ensemble » et de manière « ordonnée » le territoire afghan. Toute modification de la présence du Royaume-Uni en Afghanistan se fera « en accord avec les alliés et après consultation avec nos partenaires », a de son côté souligné un porte-parole du gouvernement britannique, contacté par l’AFP. « Nous allons entamer un retrait ordonné des forces restantes avant le 1er mai et prévoyons d’avoir sorti toutes les troupes américaines du pays avant le 20e anniversaire du 11-Septembre », a pour sa part annoncé un responsable américain. Joe Biden a en effet prévenu qu’il serait « difficile » de s’en tenir à la date butoir du 1er mai prévue pour ce retrait dans un accord conclu en février 2020 par son prédécesseur Donald Trump avec les insurgés. En repoussant ainsi de plus de quatre mois l’échéance, le président américain a provoqué l’ire de ces derniers. « Tant que toutes les forces étrangères n’auront pas achevé leur retrait de notre pays, nous ne participerons à aucune conférence censée prendre des décisions sur l’Afghanistan », a tweeté un porte-parole des talibans au Qatar, Mohammad Naeem, alors que la Turquie venait d’annoncer des pourparlers de paix « de haut niveau » du 24 avril au 4 mai à Istanbul. « Nous avons dit aux talibans, sans la moindre ambiguïté, que nous répondrons avec force à toute attaque contre les soldats américains pendant que nous procédons à un retrait ordonné et sûr », a quant à lui dit le même responsable américain. Les rebelles afghans ont récemment menacé de riposter par la force en cas de dépassement de la date du 1er mai. Malgré l’accord américano-taliban de 2020, la violence demeure à un niveau très élevé sur le terrain entre les insurgés et les forces afghanes.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Politique du gouvernement pour la régulation du commerce extérieur. Une purge pour réduire les importations

L’importation a toujours constitué un ...

Après le Mali, c’est maintenant au Burkina Faso. L’économie française en déclin sur le continent africain

Après le Mali, c’est maintenant ...

Turquie. Plus de 500 000 réfugiés sont rentrés en Syrie

Depuis 2016, plus d’un demi-million ...

A l’approche du Mawlid Ennabaoui, campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques. Ces pétards qui nous mettent en «pétard»!

La fête du Mawlid Ennabawi ...

Lettre de Tiaret

Par Khaled El Guezouli   ...