Accueil » MONDE » Afghanistan. Les talibans aux portes du pouvoir

Afghanistan. Les talibans aux portes du pouvoir

L’avancée sur Kaboul des islamistes, qui forment aujourd’hui une véritable armée insurrectionnelle, semble inéluctable après l’évacuation des troupes américaines d’Afghanistan. Ils n’ont pas encore gagné la guerre mais grignotent chaque jour du terrain, alors que s’est accéléré, ces dernières semaines, le rythme de leur progression sur les chemins de la reconquête. L’avancée des talibans sur Kaboul, presque vingt ans après les attentats du 11-Septembre et la fuite des combattants du mollah Omar devant l’assaut de l’armée américaine et de ses alliés afghans, semble préfigurer le retour au pouvoir de ceux que l’on appelait autrefois les «étudiants en religion». Leur victoire ne ferait-elle ainsi plus de doute ? Le gouvernement du président Ashraf Ghani – dont la légitimité politique acquise par les urnes est pour le moins vacillante – va-t-il subir le sort de l’autocrate communiste Najibullah, défait par les moudjahidine de la résistance antisoviétique en 1992 ? En Afghanistan, peut-être encore plus qu’ailleurs, l’histoire bégaie dans la plus saisissante des répétitions. Le parallèle entre la défaite annoncée du gouvernement afghan, dernier avatar du système « démocratique » mis sur pied au lendemain de l’intervention américaine de 2001, et la chute du régime communiste de Kaboul, enfanté par l’invasion soviétique de 1979, est tentant : « Najib », comme on appelait alors le dernier satrape «rouge», parvint à résister trois ans au départ des soldats de l’armée de l’URSS, rentrés dans leurs foyers en février 1989.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Iran. Décès du président Ebrahim Raïssi dans un accident d’hélicoptère

Le gouvernement iranien a annoncé ...

Le Carrefour de Mostaganem

Sans domicile fixe. Les raisons ...

Le Carrefour de Mostaganem

Tourisme. 14 nouvelles plages pour booster ...

Le chef de l’OMS prévient. Une offensive terrestre sur Rafah «pourrait conduire à un bain de sang»

Une offensive terrestre de l’armée ...

Le Carrefour de Mostaganem

«Mostaganem-Hassi Mefsoukh». Reprise du projet ...