Accueil » ACTUALITE » Affaire des journalistes, résidant à l’hôtel El Manar de Sidi Fredj. Expulsion et 50.000 DA de dédommagements

Affaire des journalistes, résidant à l’hôtel El Manar de Sidi Fredj. Expulsion et 50.000 DA de dédommagements

Les journalistes, résidant à l’hôtel El Manar, estés en justice par le PDG de l’EPE/ GT Sidi Fredj, s’opposent à la sentence et comptent faire appel au verdict prononcé par la juge, section civile, du tribunal de Cheraga, ordonnant leur expulsion et le dédommagement de la somme de 50.000 DA comme dommages et intérêts. En effet, lors de l’audience de mercredi dernier, la jeune juge a rendu son verdict dans l’affaire qui oppose le PDG de l’EPE/GT Sidi Fredj aux journalistes, résidant à l’hôtel El Manar de cette structure. Le premier procès avait débuté en novembre 2021. Le verdict est tombé donc, mercredi dernier, par l’expulsion et le dédommagement à hauteur de 50.000 DA de deux groupes de journalistes soit une dizaine de journalistes parmi les 80 résidents de cette structure entre journalistes, non journalistes, enseignants et retraités. Ces deux groupes de journalistes, en plein exercice de leur profession, s’interrogent, sur le choix de ce PDG de ces deux groupes pour les ester en justice et leur soutirer la coquette somme de 600.000 DA comme dédommagements. Ceci intervient après le départ forcé de l’ex-SG du ministère de la Communication et le limogeage de l’ex-ministre de la Communication. En outre, ce verdict de la juge intervient quelques heures seulement après le limogeage de l’ex-PDG du groupe HTT (Hôtellerie, Thermalisme, Tourisme) qui gère cette EGT par le Premier ministre et son remplacement par l’actuel DG de l’OPGI de Tipaza comme intérimaire. Ce dossier a été déjà exposé au niveau du ministère de la Communication après son transfert du Premier ministère en juillet 2020. Or et selon les propos du SG du ministère de la Communication que nous avons rencontré dans son bureau, ce dossier des journalistes, résidant à l’hôtel El Manar, est actuellement entre les mains du Premier ministre pour examen. En effet, le Premier ministre, Aymen Benabderrahmane, avait ordonné, en date du 16/11/2021, la tenue d’une réunion de concertation au niveau de son Département avec tous les acteurs concernés par ce dossier en suspens. Ont pris part à cette réunion, les représentants du ministère de la Communication, du Tourisme, de l’Habitat et de la wilaya d’Alger pour le règlement définitif de ce dossier des journalistes par l’accélération du processus d’octroi de leurs logements après la lenteur prise dans son traitement. En effet, une correspondance confirme les propos du SG du ministère, Redouane Debih dont nous tenons une copie qui a été adressée au président du groupe parlementaire du RND qui avait saisi en date du 24/11/2021, le Département de la Communication, sur un état des lieux et sur la situation des journalistes, résidant à l’hôtel El Manar, lui confirmant le transfert du dossier au niveau du Premier ministère. Dans cette correspondance signée par le SG du ministère de la Communication et adressée au président du groupe parlementaire du RND au niveau de la Chambre Basse, il est fait état d’un rapport détaillé au Premier ministre l’informant de l’évolution de la situation de ce dossier en suspens. Notons à cet effet, qu’au niveau de l’hôtel El Manar réside, actuellement, uniquement une trentaine de journalistes sans plus. Néanmoins, l’on s’interroge sur quelle base le PDG de l’entreprise de gestion touristique, AEK Allouni, a-t-il agi pour ester les journalistes en justice et les expulser puisque l’ex-SG du ministère de la Communication A. Bouchdjira et l’ex-ministre de la Communication, Ammar Belhimmer, ont été, pour rappel, tous les deux démis de leurs fonctions. Signalons que le PDG de l’EPE/ GT Sidi Fredj s’est référé à la correspondance signée par l’ex-SG A. Bouchdjira (dont nous tenons une copie) en date du 07/07/2020 du ministère de la Communication pour mettre fin aux logements sécuritaires des journalistes.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Présidentielle du 7 septembre. 26 postulants ont retiré les formulaires de souscription

Les postulants à la course ...

Présidentielles anticipées. Bengrina sur les traces du FLN?

L’ex membre du CNT, l’ex ...

Élections présidentielles de septembre 2024. Dernière ligne droite pour les 14 postulants

La date du 27 juin ...

Madar Holding honore l’acteur Algérien Sid Ahmed Agoumi

Le premier trophée « Afaneen El ...

Elections présidentielles anticipées de septembre 2024. Le compte à rebours…

A quelques mois de la ...