Accueil » RÉGIONS » Achaâcha (Mostaganem). Le wali suit de très près le développement de la daïra

Achaâcha (Mostaganem). Le wali suit de très près le développement de la daïra

En visite de travail et d’inspection ce dimanche 21 mars 2021 à Achaacha, Mr Aissa Boulahya, wali de la wilaya de Mostaganem s’est enquis de l’avancement des projets inscrits pour le compte des communes de cette daïra. Le chef de l’exécutif accompagné du président de l’APW, du secrétaire général et de quelques membres de l’exécutif, fait plusieurs haltes dans plusieurs communes pour suivre les projets d’éducation, de santé, d’hydraulique, d’énergie et de l’action sociale. Selon ses déclarations, dans un point de presse en fin de visite, le chef de l’exécutif affirme que l’évaluation faite sur le terrain est positive car la plupart des projets inscrits sont dans les délais prescrits. La daïra a été dotée d’un programme non négligeable que ce soit en sectoriel, en FCCL, en PCD ou sur le budget de wilaya. Une grande partie des travaux de ces projets ont remarquablement avancé, dira monsieur le wali, en précisant qu’en 2020 et 2021 la daïra a bénéficié de 104 milliards de centimes pour son développement. Il dira également qu’il y eut une période où cette daïra a connu un retard signalé et que grâce à ses inscriptions volumineuses de projets la région reprend espoir. De poursuivre  »On continuera à veiller attentivement sur l’axe du développement en soutenant certains secteurs dont le citoyen a besoin. Il s’agit de 100 millions de dinars que le wali concède au centre des personnes aux besoins spécifiques dans la commune de Achaacha afin de le mettre en service dans les plus brefs délais. La couverture du canal se trouvant dans le POS et la route en face du lycée à Cheraifia seront assurés aussi sur le budget de wilaya ». Aissa Boulahya assurera qu’il continuera à maintenir le cap du développement dans cette daïra car il reste à parfaire dans certains aspects qu’il prendra en charge au fur et en mesure. Ceci viendra, bien sûr, après avoir évalué le plan de développement de cette zone et l’avoir bien contrôlé nous arrêterons d’autres programmes sur les prochains budgets. Tout compte fait, le wali juge qu’il est impossible de tout faire sur cette région et à la fois. Il faut signaler que cette visite a été marquée par l’interpellation du wali par les citoyens à chaque point de la visite. Cependant le chef de l’exécutif a longuement écouté les doléances des habitants de la région avec beaucoup de sérénité et d’attention. Nonobstant certaines doléances impossibles de satisfaire car elles rentrent dans l’illégalité, avancera l’interlocuteur. Les citoyens de Bninyat, par exemple, ont bénéficié de plusieurs projets de développement, aujourd’hui, ils veulent s’orienter sur les projets de loisirs mais ceux là sont quasi impossibles à réaliser. Ils demandent à construire un terrain de football de proximité sur un terrain forestier ou construire une mosquée sur une assiette forestière agricole, ce qui reste incompatible avec la loi.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. Les chefs de daira appelés à plus de rigueur

La persévérance du chef de ...

Journée Mondiale de la Douane à Mostaganem. Une institution engagée avec fierté professionnelle

Au niveau de la Maison ...

Enseignement supérieur à Mostaganem. Les débats sur le projet de modernisation de l’université lancés

Ce lundi 23 janvier, c’est ...

Commune de Mostaganem. L’impérieuse nécessité d’un nouveau cimetière

Face à l’explosion démographique enregistrée ...

Université de Mostaganem.15 900 candidats postulent au concours de doctorat

Lors d’une conférence de presse ...