Accueil » ORAN » Accident de la route. Les maires au premier plan en matière de sécurité

Accident de la route. Les maires au premier plan en matière de sécurité

«Levez le pied» est aujourd’hui une directive incontournable de la Sécurité Routière, ce qui n’est pas surprenant quand on sait que près d’un accident sur trois a pour cause un excès de vitesse. Les risques liés à des accélérations excessives en voiture sont aujourd’hui prouvés et très médiatisés.
Pourtant, certains automobilistes n’hésitent pas à dépasser les limitations de vitesse et à adopter un comportement au volant très accidentogène. Excès de vitesse, alcoolémie, téléphone portable au volant… mais aussi nouveaux comportement dangereux : incivilité qui se règlent à coup de poing, délits de fuite ou chauffard qui n’hésite plus à se lancer dans des courses-poursuites avec la police. La cité policière et les 400 logements est le théâtre quotidien de toutes les infractions et d’accidents spectaculaires. Avant-hier, deux jeunes ont été fauchés par une fourgonnette (transformée en mini bus) faisant la desserte entre le marché et la cité 3100 logements, ces fourgonnettes de transport clandestin représentent par ailleurs un danger pour les habitants des deux cités, aussi bien pour les automobilistes que pour les piétons.
Ces véhicules ont été la cause de nombreux accidents de la circulation dont certains ont été dramatiques. Les habitants de ces deux cités que nous avons rencontrés, souhaitent que la commune d’Oued Tlelat procède en urgence à la pose de ralentisseurs pour limiter les accidents. Il a été démontré que la vitesse était un facteur de risque capital dans les accidents de la circulation et qu’elle avait une influence à la fois sur le risque d’accident et sur la gravité des traumatismes occasionnés. Sécurité routière // Le P/APC demeure responsable de la sécurité sur les voies de communication à l’intérieur de l’agglomération, les élus locaux au premier rang desquels les P/APC occupent une place primordiale pour améliorer la sécurité de ceux qui circulent dans leur commune ou leur groupement de communes. Il est de la responsabilité du premier magistrat de la ville au respect du code de la route et à la bonne information des usagers de la route dans sa commune.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Véhicules hippomobiles. Un phénomène qui résiste à la modernité

Les véhicules tractés par des ...

En l’absence de contrôle et de l’application de la loi. Des cités neuves défigurées par des transformations anarchiques

La ville d’Oran a vécu ...

Environnement. Un minimum de discipline pour une ville propre

«La propreté fait partie intégrante ...

Nids-de-poule, affaissements, fosses… La voirie de tous les dangers

Le réseau routier d’une ville ...

Quartier de Choupot. Les rues Soufi Zoubida et Smain Med sombrent dans le désordre

A Hai Abdelmoumene (Ex-Choupôt), la ...