Accueil » ACTUALITE » Abdelmadjid Tebboune passe à l’action en ce mois sacré du Ramadhan. Grâce présidentielle pour 1.076 détenus

Abdelmadjid Tebboune passe à l’action en ce mois sacré du Ramadhan. Grâce présidentielle pour 1.076 détenus

C’est officiel, des détenues d’opinions et des hirakistes qui croupissent dans les prisons algériennes vont retrouver leur liberté. Ce qui n’était que rumeurs colportées par certains détracteurs quant à la non poursuite des libérations des hirakistes d’autres prisons et que seuls ces 70 parmi eux étaient concernés viennent de s’évaporer. En effet et à la surprise de tous les Algériens, le président Tebboun passe à l’acte par annoncer officiellement ces mesures de libérations via la signature avant-hier, d’un décret présidentiel portant grâce en faveur de 1.076 détenus condamnés définitivement, et ce, à l’occasion de l’avènement du mois sacré de Ramadhan, indique un communiqué de la Présidence de la République. Dans ce communiqué rendu officiel qui rassurent les citoyens tenus en haleine après les premières libérations passées sous silence, qu’à l’occasion de l’avènement du mois sacré de Ramadhan et conformément à la Constitution, notamment l’article 91, alinéas 07 et 08, le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a signé dimanche 2 Ramadhan 1443 de l’hégire, correspondant au 3 avril 2022, un décret présidentiel portant grâce en faveur de 1.076 détenus condamnés définitivement », lit-on dans le communiqué. « Monsieur le Président avait ordonné des mesures de clémence en faveur de 70 accusés dans des affaires de trouble à l’ordre public », selon la même source. Seule la ligue des droits de l’homme avait annoncé ses mesures d’élargissement où Saïd Salhi avait confirmé la donne par interpeller toute la société civile et les défenseurs des droits de l’homme de rester à l’affût des moindres libérations des autres détenus qui croupissent dans les geôles algériennes. Le président de la République, rappelons-le, dans une rencontre avec certains représentants de la presse au niveau de la Présidence avait rejeté de facto l’option de détenus d’opinions. Mais voilà qu’en ce mois de piété, il est revenu en de meilleurs sentiments envers le peuple algérien meurtri par ses arrestations et incarcérations afin de rendre à César sa liberté. Un geste salutaire qui a conforté les Algériens et les familles de détenus dans leur quiétude en ce mois sacré de Ramadhan.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Présidentielles anticipées de septembre 2024. Tebboune annonce sa candidature

C’est officiel et tel qu’annoncé ...

Présidentielles anticipées de septembre 2024. L’ANIE au four et au moulin

L’examen des dossiers par l’ANIE ...

Les inscriptions à la formule AADL 3 ont connu des bugs et des lenteurs. Belarbi explique et rassure

Les inscriptions à la formule ...

Depuis la nouvelle ville de Sidi Abdellah à Alger Tebboune affirme : «Le logement au cœur de l’édification d’une économie forte»

Le président de la République ...

Clôture ce dimanche de la session ordinaire des deux chambres. 13 projets de lois adoptés

La session ordinaire des deux ...