Accueil » ORAN » AADL «Ahmed Zabana». Une mercuriale qui fait glacer les consommateurs

AADL «Ahmed Zabana». Une mercuriale qui fait glacer les consommateurs

De plus en plus en colère, les ménagères ne savent plus à quel saint se vouer face à la récente hausse frénétique des produits de première nécessité. Ajouté à ces augmentations chez les épiceries du coin, les vendeurs de fruits et légumes ne demeurent pas en reste et s’illustrent en affichant des ardoises plutôt salées. Et pourtant, aucun prétexte n’explique la hausse des prix de la pomme de terre qui passe de 50 DA, il y a quelques semaines, à 80 DA jusqu’à 90 DA au niveau de quelques marchés, notamment au pôle urbain « Ahmed Zabana ». Il faut dire que ce marché de fortune n’est pas venu pour mettre à l’aise les citoyens en termes de prix. En effet, le seul point positif que procure ce marché, c’est bel et bien la proximité, c’est dire que les citoyens peuvent se procurer des fruits et légumes, sans se déplacer. Obligés de réaliser leurs emplettes au niveau de ce marché, les résidents qui arrivent en fin de journée, sont généralement abasourdis par les prix exposés, à l’image de la tomate qui prend son envol et se fait majorer à plus de 110 DA. La courgette n’est plus dans les cordes des citoyens et n’en parlons pas des haricots verts qui ne tombent pas en dessous des 200 DA. Les carottes et les betteraves restent sur la même ligne de prix avec une ardoise de 100 DA tandis que le chou-fleur se vend de 90 à 100 DA, selon l’état du légume. S’agissant des fruits, les oranges oscillent les 200 DA le kilogramme ; par contre, les pommes et les poires restent un luxe qu’une minorité de la société peut se permettre. Il en va de même pour les viandes, blanches et rouges dont les prix n’ont connu aucun recul. Enfin, les prix des poissons traversent une période d’embellie étant donné qu’aucun poisson n’est cédé à moins de 500 DA.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Du matériel neuf et moderne pour le port d’Oran. Objectif: atteindre les standards internationaux

Immense port de commerce, Oran ...

35 nouveaux bus pour désenclaver les nouveaux pôles urbains. L’ETO renforce sa présence

Afin de pallier au manqué ...

285 projets validés, 1.000 hectares à la disposition des investisseurs. L’heure à l’investissement

Hormis son potentiel naturel qui ...

AADL «Ahmed Zabana». Le transport urbain, une question sans réponse

En dépit des appels de ...

Un flux important de touristes durant cette fin d’année. Oran, une destination privilégiée

El Bahia tient son rang ...