Accueil » ORAN » AADL Ahmed Zabana – Les coupures d’eau perdurent. Retour indésirable aux affres des années quatre-vingt

AADL Ahmed Zabana – Les coupures d’eau perdurent. Retour indésirable aux affres des années quatre-vingt

A l’image de toute la wilaya d’Oran et ses communes, l’eau ne coule plus des robinets et se fait rare depuis quelques jours au grand dam des citoyens qui parlent désormais des années quatre-vingt. Au niveau du pôle urbain Ahmed Zabana, la situation est plutôt difficile pour les occupants qui sont remontés contre la SEOR et même l’AADL. En effet, ce que vivent les autres quartiers est déjà vécu au niveau du pôle urbain Ahmed Zabana, que les décideurs veulent hisser au rang de pôle connecté et intelligent, sauf que la réalité fait que la cité souffre depuis la distribution des premières unités de multiples problèmes, à leur tête la disponibilité de l’eau. Depuis plus de 6 jours aucune goutte n’a coulé des robinets, pour les immeubles à cinq étages qui prennent leur mal en patience et tentent tant bien que mal de cacher leur mécontentement en se disant vivre les aléas de la première année. Or, si pour certain la situation n’est pas encore alarmante du fait qu’ils possèdent une citerne d’eau leur permettant de résister et subvenir à leur besoin sanitaire, d’autres n’ayant pas pensé que le quotidien des Oranais progresse vers le bas, ne mâchent pas leurs mots et s’attendent à une réaction immédiate et énergique des services de la SEOR et des autorités locales, et ce, afin d’améliorer la situation. Avisés par les services de la SEOR, les résidents pensaient que la coupure n’allait durer que trois jours, mais les opérations de réparations au niveau de plusieurs points, dont le barrage de Tafna semblent prendre plus de temps que convenu et cela n’est pas du goût des citoyens qui disent vivre un vrai calvaire. Et pourtant, la SEOR avait réalisé plusieurs investissements pour améliorer la distribution d’eau dans la wilaya qui demeure toujours mal servie par rapport aux autres wilayas. Force est de constater que la wilaya n’a jamais été épargné par les coupures d’eau, il est temps de penser à d’autres solutions pour permettre à Oran de subvenir à ses besoins sans recourir à d’autres wilayas, s’interrogent les résidents de ce pôle qui ne savent plus à quel saint se vouer et se disent revivre le cauchemar des années quatre-vingt. Enfin, en attendant que le problème soit réglé de manière définitive, les citoyens appellent à finaliser les travaux de construction de la grande bâche à eau qui devrait servir la zone et laquelle connaît un retard considérable dans l’achèvement des travaux.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’activité touristique rebondit cette été. Les touristes ont-ils fait grimper les prix?

Au bonheur des professionnelles du ...

De grands avantages octroyés aux investisseurs. L’agriculture sur la voie de la modernisation à Oran

Le secteur de l’agriculture se ...

Arzew – Alors qu’elle est considérée comme une ville côtière. Le poisson est devenu trop cher

Le poisson est devenu, au ...

Arzew. Le tourisme, un secteur négligé

Le secteur du tourisme dans ...

AADL «Ahmed Zabana» Introuvable chez les épiceries, le lait en sachet se vend dans la rue

Le lait se vend au ...

%d blogueurs aiment cette page :