Accueil » ORAN » AADL Ahmed Zabana – Étonnés par les montants à quatre et cinq chiffres. Les résidents contestent les factures de la SONELGAZ et la SEOR

AADL Ahmed Zabana – Étonnés par les montants à quatre et cinq chiffres. Les résidents contestent les factures de la SONELGAZ et la SEOR

Par ISLAM RAYAN

En souffrance financièrement, suite à la propagation alarmante et fatale du virus Covid 19, dont les conséquences étaient palpables sur la situation économique du pays où un grand pourcentage des activités industrielles et commerciales ont été forcées à l’arrêt et du coup, la mise en chômage de milliers d’employés. Les résidents du nouveau pôle urbain, Ahmed Zabana, ne savent plus à quel saint se vouer, surtout après avoir reçu les factures de la SEOR et de la SONELGAZ. Il va sans dire que ces impôts ne tombent guère à point nommé pour ses familles qui sont appelés, chaque mois, à payer les frais de la location-vente et de la gestion immobilière. Or, pour certains ce n’est pas le fait de recevoir les factures qui les fait trembler mais les montants qui y sont marqués. A vrai dire, l’étonnement est à son comble et le pessimisme a envahi les esprits après avoir ouvert les boîtes aux lettres et vu et revu les factures. Ne s’attendant point à voir des factures à quatre et à cinq chiffres, les résidents sont unanimes, les montants ne correspondent pas à l’énergie consommée. Pour les factures de la SEOR, le calcul a été fait de manière à ce que le client paye plus, alors que, s’il avait reçu toutes les factures à temps, le total aurait été différent et nettement moins. En effet, selon des résidents bien avisés, l’état a été calculé sur la base d’un seuil élevé alors que la logique aurait été d’envoyer les factures dans les temps pour permettre aux clients de s’acquitter des frais et leur éviter de recevoir une facture salée. Il en va de même pour la SONELGAZ qui compte plus de mécontents que de clients satisfaits. En effet, certains attestent et jurent que leur appartement n’était guère occupés, durant la période précédente alors que d’autres affirment ne passer que la nuit dans leur domicile, alors comment expliquer les factures de plus de 7 000 dinars et des consommations qui dépassent les 1 000 Kilowatts. Décidés à ne pas se laisser faire, quelques résidents se sont adressés au siège de la SDO sis à Es Sénia pour de amples informations et surtout pour des actions permettant de préserver les droits des clients, mais la SONELGAZ ne trouve mieux comme solution que d’envoyer ses clients bredouilles. « Prenez une photo de votre compteur faite la comparaison avec votre facture », « éteignez le disjoncteur durant toute la journée puis vérifier votre compteur », aurait été dit aux clients, relayent les résidents. Des solutions peu fiables et laissent les clients sur leur soif alors que les agents de la SONELGAZ devraient s’enquérir par eux- même des dysfonctionnements. Enfin, n’ayant pas le choix, les clients sont dans l’obligation de se soumettre à ces solutions pour éviter de payer des factures sans y avoir réellement profité.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’activité touristique rebondit cette été. Les touristes ont-ils fait grimper les prix?

Au bonheur des professionnelles du ...

De grands avantages octroyés aux investisseurs. L’agriculture sur la voie de la modernisation à Oran

Le secteur de l’agriculture se ...

Arzew – Alors qu’elle est considérée comme une ville côtière. Le poisson est devenu trop cher

Le poisson est devenu, au ...

Arzew. Le tourisme, un secteur négligé

Le secteur du tourisme dans ...

AADL «Ahmed Zabana» Introuvable chez les épiceries, le lait en sachet se vend dans la rue

Le lait se vend au ...

%d blogueurs aiment cette page :