Accueil » CHRONIQUE » A vos «dents»!

A vos «dents»!

Enfin, le marché va être approvisionné en produits d’anesthésie dentaire, en pénurie depuis un certain temps. Le ministère de l’Industrie et de la Production pharmaceutique a pris toutes les mesures nécessaires pour mettre fin à la perturbation de l’approvisionnement du marché national en produits d’anesthésie dentaire, à travers un programme d’importation d’environ 250.000 boîtes de 50 doses chacune, avec la réception, dès la semaine prochaine, de 100.000 unités, selon un communiqué du ministère. Le Conseil de l’Ordre a envoyé une lettre au Président Tebboune pour l’informer de la pénurie et demander son intervention, après avoir tenté sans succès de contacter le ministère de la Santé. Le 23 avril, le Conseil de l’Ordre des médecins dentistes, par l’intermédiaire de son président, le Dr Mohamed Reda Dib, a expliqué que l’absence de ce médicament a des conséquences négatives sur le fonctionnement des cliniques dentaires publiques et privées, ainsi que sur la santé publique. Selon le Conseil, ce médicament est indispensable pour réaliser des opérations dentaires urgentes et courantes. Le Conseil de l’ordre des médecins dentistes d’Algérie a demandé au Président de la République d’intervenir pour donner des instructions strictes afin de rendre disponible ce produit le plus tôt possible sur le marché national. «Les soins dentaires font partie des urgences médicales», a conclu le Conseil. Ce cri d’appel a fait bouger les hautes autorités. Les quantités prévues dans ce programme sont suffisantes pour répondre à la consommation nationale moyenne de ces produits, a assuré le ministère, qui impute la perturbation à des facteurs exogènes liés à l’arrêt de l’approvisionnement du marché national de la part du plus grand fournisseur et à la demande d’augmentation des prix, trois fois supérieurs aux prix habituels, par un autre fournisseur. Le ministère fait état de «la régulation des prix proposés par le deuxième fournisseur par le comité économique intersectoriel des médicaments», et ce, pour «éviter les répercussions d’une hausse des prix sur les chirurgiens-dentistes et les patients au niveau des cabinets». En outre, le ministère de l’Industrie et de la Production pharmaceutique a approuvé trois projets de production locale d’anesthésiants à Oran, Tipasa et Batna pour garantir une disponibilité continue de ces médicaments vitaux et résoudre le problème de la perturbation de l’approvisionnement des cabinets médicaux alors que la phase de conditionnement secondaire commencera dans les prochains mois et qu’il sera progressivement obligatoire de passer à un processus de production complet. La question qui mérite d’être posée : «Et si l’ordre des dentistes n’avait pas réagi?», du fait qu’aucune partie n’en a parlé ou en a informé les citoyens avant cette correspondance.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La surabondance du blé fait le bonheur de l’Algérie

Les exportations de blé de ...

Migration et asile, l’UE durcit les lois!

L’UE fait face à une ...

2024, la bonne année du pétrole !

Malgré l’attaque de l’Iran contre ...

A l’aube d’une troisième guerre mondiale!

Le samedi 13 avril, l’Iran ...

Le pétrole au centre du conflit Iran-Israël

Les prix du pétrole ont ...