Accueil » RÉGIONS » A quelques semaines du mois de Ramadhan. Les commerçants se frottent les mains à Saïda

A quelques semaines du mois de Ramadhan. Les commerçants se frottent les mains à Saïda

Durant chaque mois de Ramadhan, l’opportunisme et la spéculation font bon ménage. Entre grossistes-véreux et détaillants mercantilistes, le citoyen subit le diktat d’un marché qui va dans tous les sens. A l’instar de toutes les familles algériennes, celles de Saida s’apprêtent à accueillir le mois sacré, mois de l’ABSTINENCE et du PARDON et elles ressentent déjà les brûlures de la flambée des prix qui ne cessent de grimper au fil des jours et rien ne laisse présager une extinction des feux, d’autant plus que le sens du mois sacré n’est pas le même pour le consommateur plumé et le commerçant véreux motivé par l’absence d’un service de contrôle concerné. Triste décor à quelques semaines du mois de Ramadhan. Faites une virée du côté des marchés de la ville et vous constaterez de visu la folie qui s’est emparée de la grande majorité des marchands de fruits et légumes qui naissent comme des champignons un peu partout à travers la ville. En attendant, l’adrénaline monte avant le jour « J ».

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

A l’occasion de l’aïd el fitr à Saïda. Une réception pour tourner la page…

Saisissant cette occasion de l’Aïd, ...

Brèves de Saïda

Un lot de boissons alcoolisées ...

Saïda. L’Aïd dans une ambiance festive

L’Aïd El-Fitr a été fêté ...

Le wali de Saïda dans la daïra de Sidi Boubekeur. Des sorties sur le terrain salvatrices?

Les inspections quotidiennes qu’effectue le ...

Un espace de détente en quête de sécurisation. Touche pas à mon «Vieux Saïda»

Décidément, il y a des ...